Le Parti et les classes populaires, au travail comme dans la cité - Congrès PCF

Un parti de classe, de masse et de science.
Contributeurs :

Le PCF a abandonné la référence au prolétariat et au matérialisme dialectique pour se réfugier dans un mélange opportuniste de républicanisme électoraliste bourgeois et de para-syndicalisme économiste et réformiste. Il doit revenir au concept communiste de "ligne de masse" : ni aventurisme (avec une idéologie qui serait coupée des masses), ni suivisme (où il s'agirait simplement de dire ce que le peuple veut entendre). Pour cela, il n'y a pas trente-six solutions : il faut un parti d'avant-garde, à l'idéologie communiste solide et basée sur le matérialisme dialectique, et une réelle volonté d'organiser le prolétariat français de manière révolutionnaire. Cela passera par un retour aux cellules d'entreprise et, d'une manière générale, à une organisation basée sur les zones de travail. En outre, après avoir laissé ses structures se détacher de lui et devenir soit autonomes, soit ancrées dans les institutions (Secours populaire, Jeunesses communistes, etc.), le Parti communiste doit reformer des structures, au plus près du prolétariat, non pour simplement lui venir en aide dans ses luttes quotidiennes, mais pour l'organiser, lui permettre de s'éduquer à la théorie révolutionnaire, d'acquérir la base culturelle et l'organisation matérielle qui lui permettra de mener la révolution.

Les commentaires

  • a commenté 2018-01-18 00:25:28 +0100
    et egalement dans les communes , les quartiers , pour des luttes sans concessions contre ce systeme capitaliste qui nous amene à la fin de l’histoire humaine sur cette planéte
  • a pris position favorable 2018-01-18 00:25:26 +0100
  • a commenté 2017-12-19 16:16:32 +0100
    Je suis plus que d’accord avec vous camarade !
  • a pris position important 2017-12-19 16:16:32 +0100
  • a pris position favorable 2017-12-19 16:16:31 +0100
  • a commenté 2017-12-18 15:09:38 +0100
    Merci pour cette contribution camarade. Ça fait bien plaisir de lire autre chose que la soupe à la classe populaire et autre rengaine de langue de bois social démocrate pourrie qui ne supporte aucune analyse matérialiste. “Le prolétariat n’existe plus, il y a a des classes moyennes et des classes populaires” que je suis personnellement incapable de définir… Comment se subdiviser alors que nous sommes tous au même niveau dans le mode de production capitaliste?
    On ne se reconnait même plus nous-même avec ces conneries sans déconner XD
  • a pris position important 2017-12-18 15:09:37 +0100
  • a pris position favorable 2017-12-18 15:09:37 +0100
  • a publié dans Le Parti et les classes populaires, au travail comme dans la cité 2017-12-17 15:07:54 +0100