Initiatives - Congrès PCF

Soutien concret dans le quotidien de la population pauvre du pays
Contributeurs :

Face à un capitalisme cruel, le parti communiste doit dès maintenant mettre en place une contre-société pour protéger la population, commencer à remplacer l'Etat providence qui disparait. Il doit devenir le réseau qui permet d'aider socialement les pauvres. Par exemple mise en place de coopératives, de communautés où l'argent perde de sa centralité comme ce qui se faisait à Cuba à la fin des années 60, à l'ïle de la jeunesse. Cette mise en place de cette contre société entrainera un conflit avec l'Etat mais ce conflit est inévitable tôt ou tard. Le PC doit se préparer sérieusement à ce conflit avec la bourgeoisie au niveau de son organisation patronale et étatique. Il s'agit aussi de mettre les précaires au cœur du parti, les placer en son sein à des postes de responsabilité, les présenter aux élections à tous les niveaux, y compris la présidentielle. Il est urgent de reformer une union politique avec les autres groupes communistes dans le pays et au niveau international. Une nouvelle internationale doit être fondée.

Les commentaires

  • a commenté 2018-01-18 01:12:12 +0100
    non seulement aider les plus pauvres , mais les impliquer , travailler à leur education politique , en lien avec notre vecu de proletaires les plus pauvres et ecrasés par ce systeme capitaliste , dans nos organisations communistes , dans les luttes , l’isurrection pacifique et la desobeissance civile , par exemple aussi faire des actions pour que les personnes nombreuses , ne reclamant pas leurs droits ( allocations ou autres ) puissent etre en mesure de le faire , en les appuyant ; dans les communes , les quartiers , les entreprises qui ferment , etc , oui , travailler avec les citoyens sur des projets de transformations radicales , tant en matiere de pouvoirs , democratie , finances , place de l’argent , proprieté des moyens de production , energie , education , santé ; plein de chantiers à developper dans un parti COMMUNISTE , dont les militants doivent reprendre leur role fondamental de COMMUNISTES , et non pas se disperser dans des discussions sur de vaines alliances avec tel ou tel groupe ou parti social democrate
  • a pris position favorable 2018-01-18 01:12:12 +0100
  • a commenté 2017-12-21 08:22:37 +0100
    Je suis d’accord avec les idées mais il faut passer à la phase concrète: que met-on en place concrètement dans nos communes?
    C’est ainsi que l’on changera le regard des gens sur le parti communiste.
    Du concret!
    Christine Vernon
  • a commenté 2017-12-15 17:15:55 +0100
    Ce n’est pas suffisant d’en rester aux luttes comme des manifs avec d’autres organisations communistes. c’est pour cela que je parle cde négociations où les protagonistes doivent comprendre les positions de leurs interlocuteurs. J’ai vu des membres du NPA qui seraient pour une forme d’union mais et ils ont raison ils ne veulent pas d’alliances avec le PS. Dans ces négociations toutes les organisations doivent résister à la tentation d’annexer l’autre à ses vues. c’est pour cela que je parlais de confédérations pour que tous les groupes communistes puissent préserver leur personnalité. au niveau du groupe de la gauche européenne je me demande ce qui est fait. J’ai l’impression que c’est encore le repli sur les partis nationaux. J’entends dans le parti des propositions d’alliances avec Sanders ou Corbynn au niveau international mais je me demande quel sens aurait de telles alliances. Il y a un parti communiste américain et aussi un parti communiste britannique je crois. C’est d’abord avec ces forces communistes que nous devons nous unir. Le slogan vague du rassemblement ne peut avoir un début de sens que s’il se fait avec d’autres organisations communistes. Le peuple ne sera pas convaincu par la tiédeur d’un énième programme d’union de la gauche mais par le regroupement de forces communistes solides.. Entre les capitalistes il y a des conflits mais ils s’unissent pour mettre en place un rouleau compresseur comme ils le font avec le macronisme. Face à de telles forces, il nous faut une internationale communiste conséquente.
  • a commenté 2017-12-13 00:16:07 +0100
    Les deux dernières phrases m’interrogent. Peux-tu expliciter ? En Europe, nous cherchons à le faire avec le parti de la gauche européenne. Mais en France, je ne vois pas de qui tu parles. Lutte ouvrière, NPA, POI n’ont jamais voulu l’unité avec nous. Quelques accords électorales mais pas d’union, ils n’en veulent pas et moi n’ont plus. Toute union se fait sur des bases politiques avec un contenu. Ils n’en sont pas encore là. Ils sont dans le dogmatisme. Rien ne sera possible avec eux à part la participation à des luttes ou des débats en commun. Mais pour l’instant la situation est plutôt bloquée…
  • a pris position important 2017-12-13 00:16:06 +0100
  • a commenté 2017-12-12 17:03:04 +0100
    Cela me semble important d’y remédier !
  • a pris position important 2017-12-12 17:03:04 +0100
  • a publié dans Initiatives 2017-12-11 16:44:36 +0100