Initiatives - Congrès PCF

La bataille de l'emploi
Contributeurs :

Sur un petit bassin de vie comme une petite ville de province et son espace d'échanges proches, il me semble possible de dynamiser et faire mieux approprier les tenants et aboutissants des questions d'emplois locaux. En s'appuyant par exemple sur deux composantes : d'une part, les emplois supplémentaires dont le besoin est identifié et les possibilités de création reconnues, et d'autre part, la récession en cours des emplois aidés. On a pu sur ces deux aspects faire un premier inventaire qui au bout du compte correspond à un nombre considérable d'emplois (plusieurs centaines) et de familles concernées. C'est un autre tissu social qui peut commencer à s'écrire ainsi. Pour cela, il paraît nécessaire de parfaire l'inventaire et la description de ces boulots avec la population. Et il me semble que le mieux serait de réussir une sorte d'animation autour de ces revendications gagnables : pose de panneaux sur les lieux en question en faisant vivre ces différentes actions (responsabilités dans l'état actuel, éléments de solution ...). Pour le terrain en cause dans ces idées, il nous faudrait sans doute, savoir embarquer large (syndicats, associations, autres forces politiques) autour des citoyens qui seront de mieux en mieux concernés. C'est encore une envie, y compris à cause de notre frilosité. A discuter et à suivre.

Les commentaires

  • a commenté 2017-12-30 08:56:10 +0100
    La bataille pour l’emploi est une action fondamentale, mais qui tire les ficelles, qui détient le pouvoir de vie et de mort sur l’emploi? Comment se fait-il qu’on ne mobilise pas massivement sur le sujet, dans la fonction publique, comme dans le privé? Proposons-nous des solutions? Certes les SCOPP répondent dans une certaine mesure à ces questions économiques et d’emplois, mais les grandes entreprises, les multinationales qui se gargarisent de dividendes et qui licencient massivement et externalisent la création de valeur ajoutée à l’étranger ont les mains libres, d’autant qu’elles sont directement au pouvoir politique! Il nous faut trancher la tête de l’Hydre financière en proposant, comme nous le faisons encore timidement dans les milieux financiers. Parle-t-on encore de nationalisations réelles? Que proposons nous dans le cadre d’un société socialiste?
    Je pense que tous les secteurs d’activités méritent des solutions adaptées, concrètes en lien direct avec les questions d’emplois actuels.

    Guy Vianey PCF Cannes
  • a pris position favorable 2017-12-30 08:56:10 +0100
  • a publié dans Initiatives 2017-12-29 10:09:05 +0100