Conception et rôle de nos directions - Congrès PCF

Ce que j'attends des directions
Contributeurs :

Je précise ci-après ce que j’attends de la direction nationale, à travers quelques exemples, volontairement limités, pour ne pas alourdir ma contribution. Ce que j’attends c’est : 1- Qu’elle assure un climat serein dans le parti La désignation du candidat soutenu par le PCF à la présidentielle 2017 est un exemple. Selon l’article 19.2. chapitre V des statuts la candidature pour l’élection présidentielle est proposée par la conférence nationale, puis confirmée par le vote des adhérents. La conférence nationale s’est prononcée le 5 novembre pour un candidat communiste. Mais la veille le secrétaire national, lors d’une conférence de presse a fait connaître un choix différent. J’ai été choqué par cette déclaration venant perturber la sérénité, qui sied à ce type de décision. Je désapprouve cette initiative car ce n’est pas ce que j’attends de notre premier dirigeant. 2 – Les dirigeants et les directions doivent rendre des comptes aux adhérents Ce principe de base de toute organisation démocratique, est-il vraiment respecté au PCF ? Je pense que nous ne brillons pas en ce domaine et je cite deux exemples, pris dans l’actualité récente : - Concernant les choix stratégiques des élections présidentielles et législatives de 2017, il y a eu un grave échec (reconnu lors du CN de juin 2017). Allons-nous en analyser les raisons, lors de ce congrès extraordinaire, convoqué suite à ces échecs ? - Notre programme « La France en commun » est-il ou non fortement différent de celui de la FI dont le nom (L’avenir en commun) a pu semer la confusion » ? Personnellement je pense et je suis loin d’être seul, que le programme de la FI est réformiste. Allons-nous clarifier ce point fondamental ? 3 - La direction nationale doit respecter les engagements pris par les instances qualifiées ; La résolution adoptée par le CN le 24 juin 2017 se prononce clairement : « Pour un bilan approfondi et collectif » La feuille de route adoptée le 18 novembre 2017 donne le cap pour le congrès extraordinaire. Je cite « Nous décidons d'engager toutes nos énergies dans la préparation d'un congrès extraordinaire de notre parti en 2018 …. Nous voulons le faire à partir du bilan lucide de notre action de ces dernières années et d'une analyse en profondeur des enjeux de la nouvelle période politique ouverte en 2017. Je partage cet objectif, mais comment se fait-il que le chantier de ce bilan ne soit pas ouvert ? Peut-on prétendre construire le nouveau PCF sans tirer les enseignements de nos échecs ? Je demande, dans le respect de la résolution du 24 juin et de la feuille de route du 18 novembre 2017 l’ouverture d’un Chantier sur « le bilan » des périodes récentes et plus anciennes. Gérard Venel section Durance-Trévaresse Fédération 13

Les commentaires