Conception et rôle de nos directions - Congrès PCF

Un bilan, vite !
Contributeurs :

Dans plusieurs résolutions, nous avons écrit qu nous devions procéder à un bilan lucide. Les structures, les directions et les dirigeants doivent donc procéder à la présentation de leur bilan concernant la mise en œuvre des résolutions qui ont été adopté au congrès précédent. Est-ce que le nombre d'adhérents a augmenté ? Est-ce que la formation des militants s'est améliorée ? Est-ce que les initiatives ont été réussies ? Est-ce que les actes de direction ont respecté la démocratie ? Il s'agit bien de voir ce qui marche et ce qui ne marche pas pour l'améliorer et le corriger. Concernant la stratégie, le CN a constaté un échec. Mais va-t-on en rester là ou va-t-on essayer d'en comprendre les raisons. J'ai l'impression que la direction actuelle et le premier secrétaire en tête essaient d'esquiver les questions qui peuvent fâcher et remettre en cause les responsabilités individuelles des uns et des autres. La stratégie d'effacement du parti, notamment pendant les périodes électorales, se perpétue maintenant depuis l'époque Robert Hue. La dernière présidentielle a conduit a carrément disparaitre derrière le candidat de la France Insoumise sans accord pour les législatives. Le PCF et ses propositions a carrément disparu du débat. Les camarades qui ont prôné cette stratégie peuvent-ils continuer à exercer les plus hautes responsabilités dans le parti si nous décidons de la modifier. Un premier secrétaire qui fait le choix d'annoncer dans les médias, la veille d'une conférence nationale, sa préférence pour une stratégie pour influencer les débats n'a t-il pas dépassé les devoirs de sa fonction ? Comment dans ce contexte, ce premier secrétaire peut-il assurer la cohésion des communistes ? Je ne parle pas des multiples interventions de quelques dirigeants nationaux pour persuader les communistes que l'union avec la France Insoumise n'était qu'une question de patience... Peut-être étaient-ils sincères, je n'en sais rien. Ce que je sais, c'est qu'ils ne sont certainement pas les mieux placés pour poursuivre dans ce type de responsabilités. Bien sûr, on répondra que le bilan est collectif et que nous devons l'assumer collectivement. C'est déjà ce que l'on fait en essayant de renflouer les caisses ! Mais serait-il acceptable que les premiers responsables s'accrochent à leur poste après de telles défaillances ? Je ne crois pas qu'on relancera le parti sans une rupture réelle de notre stratégie et cela passe aussi par un renouvellement massif de nos responsables.

Les commentaires

  • a commenté 2018-02-21 10:01:04 +0100
    Effectivement il y a un grave problème. Il est indispensable de tirer un bilan des stratégies mises en oeuvre depuis plusieurs années et qui nous ont conduits là où nous en sommes aujourd’hui. Il y va de l’existence même de notre parti.
  • a pris position important 2018-02-21 10:01:03 +0100
  • a pris position favorable 2018-02-21 10:01:02 +0100
  • a publié dans Conception et rôle de nos directions 2018-01-27 12:47:51 +0100