Nouveaux modèles d'organisation - Congrès PCF

Démocratie au sein des instances
Contributeurs :

Limiter à un mandat par membre pour la représentativité dans les échelons interne afin de permettre à toutes les personnes souhaitant participer à la réflexion et l'élaboration des initiatives et rédaction des supports de communication. Rendre compte aux niveaux inférieurs des décision prises (sections, cellules).

Les commentaires

  • a commenté 2018-02-21 10:54:43 +0100
    Faire en sorte que les camarades qui sont investis d’un mandat puissent cesser de l’exercer (soit parce qu’ils le souhaitent soit parce que le parti le souhaite) me semble essentiel. Par contre limiter les mandats dans le temps ou en nombre arbitrairement me semble une fausse bonne idée ou une vraie mauvaise idée. Former un camarade demande du temps, et il faudrait quand il commence à avoir l’esprit affuté et à être réellement efficace, lui dire “ben, tu as fait ton mandat, la place à un autre”!!! Ce n’est pas raisonnable. Je suis pour la formation des communistes, mais de là à renoncer aux compétences des communistes qui ont été formés sous prétexte de limiter les mandats! Par contre je suis d’accord avec Georges Thin quand il parle de partage des responsabilités et de promotion de nouveaux responsables.
  • a commenté 2018-02-15 09:42:48 +0100
    S’il faut sans doute un peu de “contrainte” pour limiter les mandats en temps et en nombre, un vrai travail de conviction reste, de mon point de vue l’essentiel pour partager les responsabilités, promouvoir de nouveaux responsables, faire confiance aux jeunes en leur donnant de vraies responsabilités, dans le parti et pour représenter le parti, ses idées dans les institutions…
  • a commenté 2018-02-07 10:12:13 +0100
    Bonjour,
    Est-ce que tu parles d’un seul “mandat” dans le temps ? ou d’un “mandat” unique (membre CN ou secrétaire fédéral ou secrétaire section…) ?
  • a publié dans Nouveaux modèles d'organisation 2018-01-24 21:20:16 +0100