Nouveaux modèles d'organisation - Congrès PCF

Organisation démocratique concrète du national aux cellules
Contributeurs :

Il s'agit de se munir d'institutions et de procédures qui permettent aux militants à tout moment de s'assuré que leur voix est entendue et prise en compte. Nos statuts doivent par exemple obliger toute instance de décision (comité départemental, assemblée générale, comité de section, etc...) a communiquer au militants un ordre du jour en amont de la rencontre ainsi qu'un compte-rendu de prise de décision en aval. De même, sur ces comptes-rendus doivent être précisé dans le cas de votes de représentants, quels mandats leur sont accordés. Exemple: Si une section est partagée à 50/50 sur la date du prochain congrès, ses militants doivent pouvoir vérifier que le mandat accordé à ses représentants était d'exprimer cette position divisée et qu'ils l'ont respecté. Dans certains cas comme l'élection de délégués pour le congrès, on peut très bien assurer une pluralité des représentation grâce à un vote par points (https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thode_Borda). Une institution nationale de contrôle du respect de ces procédures peut être créée afin que chaque militant puisse y recourir. On peut très bien l'imaginer comme étant tirée au sort parmi les militants par exemple. Cet ensemble de mesures et procédures n'a pas vocation à fliquer à tout va ou partir du principe que nos représentants son malhonnête. C'est tout le contraire !! Il s'agit d'assurer à chaque militant que sa voix est entendue et prise en compte. Il s'agit d'éviter des pertes de confiance qui n'auraient pas lieu d'être entre les militants et les institutions du PCF et qui se traduisent trop souvent par une fuite de nos forces vives. Il s'agit tout simplement de bon sens gr^ce à de bonnes pratiques.

Les commentaires

  • a commenté 2018-01-05 13:51:11 +0100
    Cela semble le baba de la vie démocratique mais, ce n’est pas toujours le cas dans les faits.
  • a pris position favorable 2018-01-05 13:51:10 +0100
  • a commenté 2017-12-10 23:05:19 +0100
    Ca ok laurent. Mais ça n’a rien à voir avec l’organisation concrète du débat démocratique. Je suis désolé, je répète, à l’heure actuelle si je veux savoir ce qu’on voté mes délégués au dernier congrès ou si je souhaite m’assurer de ce qu’ils voteront, je n’ai aucun outil à ma portée pour le faire. Pareil pour l’assemblée des animateurs de sections, etc…

    Donc oui, identifier ce qui divise c’est un sujet important, mais ce n’est pas le sujet ici. Je t’invite à ouvrir un autre billet si tu souhaite le traiter. J’y participerai avec beaucoup d’intérêt.
  • a commenté 2017-12-10 12:59:49 +0100
    Les derniers grands votes ( congres et choix du candidat ) ont eu pour résultat 53/47 en gros . Donc minorité qui doit respecter un choix majoritaires . Jamais facile ! Donc mettre réellement sur la table ce qui divise le parti .
  • a commenté 2017-12-08 11:06:35 +0100
    Oh mais je suis tout à fait conscient du défi que cela représente sur le plan logistique…
    Mais la question n’est même pas celle de l’efficacité de nos institutions, c’est celle de la confiance des militants en ces institutions. Aujourd’hui elle est clairement au plus bas et je n’ai aucun de mes anciens camarades qui ont quitté le parti qui ne m’ait dit: “Je ne crois plus que notre parti puisse représenter fidèlement sa base”. Si les militants ni croient plus, si ils n’ont plus confiance en leurs institutions pour assurer leur représentation et faire résonner leur voix, c’est là qu’on les perd tous. Et surtout (parce que la plupart sont en fait les plus jeunes), c’est là qu’on ne recrute plus personne pour plus de 6 mois. On ne récupérera pas tous ceux qui s’affirment fièrement communistes ( comme usul https://www.youtube.com/watch?v=h_u8J1bAZ5Q ) mais n’ont absolument plus confiance au parti pour les représenter, si on ne s’impose pas un tel degré de transparence et d’organisation. C’est d’ailleurs le cercle vicieux dans lequel nous sommes. Plus assez de monde pour s’organiser de manière plus transparente et rigoureuse… Et donc personne ne s’implique plus dans le parti puisqu’il n’est pas transparent et rigoureux…

    Et le sujet c’est un peu d’imaginer les nouveaux modes d’organisation du Parti. Si on se fout déjà des barrières avt le débat on est mal barrés hein ;)
  • a pris position important 2017-12-08 11:06:35 +0100
  • a pris position favorable 2017-12-08 11:06:35 +0100
  • a commenté 2017-12-06 21:51:59 +0100
    Le sens de la proposition peut paraitre attrayante, mais ceci ne me parait pas réaliste dans l’état actuel du parti. Exemple: A l’assemblée nationale des animateurs le 18 novembre 2017, ceci n’aurait pas été possible. Pour faire cela, il faut d’énormes moyens techniques et une organisation que nous n’avons plus. Les communistes restent d’incorrigibles rebelles et ceci demandent une grande discipline. Le monde syndical marche sur ce modèle de vote mais c’est toujours sujet à contestation et cela n’amène pas à plus d’efficacité…
  • a publié dans Nouveaux modèles d'organisation 2017-12-05 12:31:40 +0100