Initiatives - Congrès PCF

cibler la JEUNESSE !
Contributeurs :

Une suggestion,il y en a tant et tant. Personnellement il me parait très important qu nos efforts doivent être dirigés vers la jeunesse. Le problème qui se pose COMMENT ATTEINDRE CETTE POPULATION. Entrer dans les collèges les lycées et les fac. ceci en distribuant des papiers très lisibles faisant apparaitre leurs problèmes du jour le jour. Ce travail est en cours à la bibliothèque de La Rochelle et cela semble porter des fruits de qualité. Nous militants sommes très bien accueillis. Nous pouvons aussi organiser des rencontre autour et grace à la force de la musique. Organiser des expositions avec les camarades. Il en va de la survie de notre parti.

Les commentaires

  • a commenté 2017-12-21 22:07:12 +0100
    C’est devenu très tendance de s’inquiéter de notre rapport à la jeunesse, mais c’est souvent dans des termes assez vains. D’une part notre déficit de relations n’est pas forcément pire envers la jeunesse qu’avec la plupart des autres catégories de la population. Où en sommes-nous de nos relations concrètes avec la grande masse des ouvriers et employés, voire même avec la grande masse des cadres et techniciens ? En particulier avec les salariés précaires, dans l’entreprise et en-dehors ? Et nos relations avec les locataires en tant que tels, avec leurs loyers excessifs, les charges abusives, l’entretien déficient, la négation de leurs droits dans le secteur privé comme dans le HLM ? Et avec les retraités en tant que tels, avec leurs revenus qui se dégradent, le coût croissant de la santé, l’isolement, le déficit d’aide à domicile, etc ? Les plus de 60 ans c’est aujourd’hui un quart de la population (et un tiers de l’électorat !), mais curieusement il y a toujours de bonnes âmes pour s’inquiéter vaguement de nos relations à la jeunesse, et pas grand monde pour s’inquiéter de notre relation aux seniors. Qu’est-ce à dire ?
    Ensuite la jeunesse, c’est loin d’être homogène, celle des beaux quartiers a certainement d’autres préoccupations que celle des cités, par exemple, voire des attentes contraires. Mais ce qui peut être couramment partagé par le plus grand nombre peut faire fourrage : un accès réellement égal à l’éducation et à la formation, avec le financement des études à tous les étages, la gratuité réelle des scolarités, le libre-accès général à tous les établissements et à toutes les formations, sans numerus clausus officiel ou camouflé, l’accès au logement abordable pour les jeunes célibataires et les jeunes couples, un accès à l’emploi qui ne passe pas par la case précarité neuf fois sur dix, etc, etc, etc. Ne prenons pas les jeunes pour des neuneus : pour trouver la musique qu’ils aiment (dans sa diversité) ils n’ont vraiment pas besoin de nous. Là où les jeunes peuvent avoir besoin des communistes, c’est quand on les aide à agir collectivement pour gagner des droits et des moyens. Tout simplement. Alors y a plus qu’à. Signé : un vieux qui a été jeune et qui n’a rien oublié.
  • a pris position défavorable 2017-12-21 22:07:11 +0100
  • a publié dans Initiatives 2017-12-21 15:49:11 +0100