Elections Européennes 2019 - Congrès PCF

Europe - Communisme - Démocratie et Economie Communiste
Contributeurs :

Oui il s'agit ici de répondre en Théorie ET en Pratique. Pour mieux me faire comprendre et comprendre ma démarche, je m'appuie ici sur la relecture : Marx et l'Invention historique d'Isabelle Garo, et qui conforte totalement ma proposition de la Démocratie et l'Économie Communiste. Oui nous devons avoir en tête en permanence, ET en Tout, les Théories de Marx pour pouvoir imprégner et irriguer nos Pratiques militantes, qui de fait vont révéler notre véritable identité à l'ensemble de l'électorat. Nous sommes des passeurs d'idées, qui elles-mêmes et en même temps, sont en perpétuelles évolutions. Je viens de me rendre compte en relisant Isabelle Garo, que nous militions comme si Marx n'avait jamais existé. Nous n'avons pas diffusé, dans notre pratique nos connaissances que Marx à produit, persuadés que c'est trop compliqué à saisir. Bien sûr il ne s'agit pas de développer les Théories de Marx au grand public, en ce qui me concerne je n'en ai pas les capacités, mais par contre nous pouvons au moins en révéler et en diffuser ce que nous en avons compris et qui forge notre ADN. En ce sens la relecture de Marx par des communistes, nous est aujourd'hui d'une très grande utilité. Par contre nous pouvons en produire en image et en slogan les thèmes de ses théories les plus percutantes. Par exemple ; Le Communisme c'est le Mouvement réel qui dépasse/abolit le Capitalisme, ou encore ; Prolétaires de tous les Pays unissez-vous ou bien en l'adaptant aux circonstances. Prolétaire de toute l'Europe Unissez-vous. Le Comment ? va nous revenir alors en écho ; Avec la Démocratie Communiste bien sûr. Cela invite au Débat à la réflexion, à l'analyse que le grand public peut s'emparer, ainsi il pourra nous identifier sur la réalité de ce que nous sommes vraiment. Ainsi nous pouvons impulser une campagne Européenne totalement inédite, qui se poursuivra lors des campagnes électorales à venir. Ici, il nous faut voir que nous ne pouvons pas faire l'impasse sur la Démocratie et l'Économie Communiste. Pour moi : La Démocratie Communiste est le Moteur du Mouvement réel qui dépasse/abolit le Capitalisme. Mais aussi que : l'Économie Communiste abolit de fait le Profit. Que de la constitution d'une Monnaie Commune Nationale à taux zéro peut émerger l'idée d'un besoin d'une Monnaie Commune Européenne. Bien sûr, il va falloir expliquer que ce nouveau moyen d'échange va finir par abolir la case Profit, grâce à la Dem Com, car c'est elle qui empêchera tout retour en arrière. De plus il va falloir expliquer qu'avec cette Monnaie Commune cela permettra la reconstruction de tous nos services publics et rémunérer toutes les activités sociales Bénévolat y compris. Il va falloir expliquer qu'à la fin du cycle de la circulation de la Marchandise, qui génère la plus-value, et que les Capitalistes s'approprient, dans la case Profit, sera réinjecté dans le circuit de la Croissance Sociale. Ainsi : La satisfaction de la Croissance Sociale va abolir la Croissance Capitaliste. Dans ce contexte où la Démocratie Communiste ne sera pas encore mise en Pratique dans les règles de l'art, mais qui en sera alors la perspective et le moteur, nous voyons très bien que les idées vont prendre le dessus sur le choix des personnes. En ce qui concerne le Parti Communiste Français, que ce soit pour la constitution de listes nationales ou de listes européennes, cela ne changera rien à l'affaire. Par contre il nous faut voir, qu'il nous faut des candidats qui ont une connaissance Marxiste (versus PCF) de l'Économie Capitaliste pour en déjouer tous les pièges. Mais qu'il est impératif également d'avoir des candidats qui ont la connaissance Marxiste (versus PCF), des rapports sociaux, de la solidarité sociale, de la solidarité entre les peuples, et de la dimension écologique pour la protection de la planète, et d'en développer ainsi une Cohérence Politique d'Ensemble, que nous devons élaborer collectivement. Ne jamais oublier que ce n'est pas un Projet ficeler d'avance qui permettra à l'électeur de réagir et de se réapproprier sa démarche citoyenne. Mais bel et bien ce qui pour l'heure il ne voit pas, à savoir ce qu'est le Communisme ce qu'il peut lui apporter pour améliorer ses conditions d'existence. Il ne faut jamais oublier que le Potentiel Politique du Prolétariat conscient de l'être ou en potentialité de le devenir a besoin de connaissances théoriques et politiques pour agir en conséquence et avec le maximum de perspicacité et d'efficacité. Les travaux, les analyses, et les débats, qui se constituent autour du noyau, de l'équipe qui anime cet atelier, mais qui peut très certainement s'étoffer du profil de ceux que je décris ci-dessus, peuvent produire ce que j'appelle, le communisme vivant du XXIe siècle, au fond en innovation permanente. Il est donc très important de diffuser très largement vos Travaux et Analyses dans tout le Parti et pas seulement qu'aux militants, mais à tous les adhérents, dont les militants peuvent s'en faire le relais, pour que chaque communiste s'imprègne de ce qui est en train de se construire. Ainsi des critiques peuvent très bien se révéler et générer ainsi de nouvelles innovations. De cet ensemble, pourront alors se démultiplier, de multiples débats dans tout le pays avec un contenu politique de très haut niveau. Faisons de notre congrès, une extraordinaire propulsion politique, dès maintenant. Aline Béziat – Rochefort 23 janvier 2018

Les commentaires

  • a commenté 2018-02-03 14:11:02 +0100
    Bonjour Arnaud Petit, oui nous pouvons tout changer si nous sommes attentifs au Marxisme Contemporain. Par exemple voici mon texte sur : Apport de la Démocratie Communiste dans la Révolution permanente du Prolétariat (1)

    C’est à la lumière des relectures des textes de Marx, que les intellectuels Marxistes contemporains, nous décortiquent ses théories et sa politique pour mieux en comprendre le sens et son étendue réellement possible au monde actuel. Ainsi nous pouvons et nous devons dorénavant enrichir notre politique du Marxisme contemporain et l’y inclure dans nos actions et notre pratique politique pour la transmettre ainsi, et la diffuser à la société tout entière. Dès lors, nous pouvons, nous devons impulser une Révolution en permanence prolétarienne inédite, pacifiquement, démocratiquement et économiquement viable pour tous. La pratique devançant toujours la théorie, le Manifeste pour une Démocratie Communiste n’est que la proposition d’un processus démocratique inédit, ou la théorie y est absente, mais qui se nourrit, se conforte et s’étoffe aujourd’hui à la lumière du Marxisme contemporain. Cette Démocratie a l’ambition au-delà du Congrès extraordinaire, d’aller vers une société sans classe ou le capitalisme (le Profit) disparaît et ou l’économie/politique du Prolétariat réinjecte le Profit qu’amassent les Capitalistes, dans le circuit de la socialisation de la société, pour que la Croissance Sociale s’active et évolue sans cesse, permettant ainsi à la société de devenir de plus en plus humaine. Pour que le prolétariat puisse prendre les commandes de l’État, en lieu et place de l’État centralisateur et oppresseur d’aujourd’hui, les classes populaires et les couches moyennes ont intérêt à pratiquer la Démocratie communiste pour activer une économie/politique ou chacun y est partie prenante, et de la même manière pour tous, que ce soit à l’entreprise, dans les milieux associatifs, dans la citoyenneté et dans les institutions de l’État.

    Le prolétariat, le plus conscient de l’être, pourra alors mener campagne lors des prochaines élections Européennes pour une Économie/politique, qui se doit de créer une Monnaie Commune Nationale à partir de l’Euro et qui par ricochet pourrait faire boule de neige dans toute l’Europe pour transformer la Monnaie capitaliste en une Monnaie Commune Européenne généralisée. Ainsi toutes les campagnes électorales à venir, pourront se poursuivre avec les mêmes perspectives, la même intensité, et les mêmes impulsions économiques, pour la prise de tous les Pouvoirs par le Prolétariat dans toute la société, et tout particulièrement à partir des Communes. Pour en finir avec les Classes Dominantes(2), le Prolétariat doit prendre son avenir économico/politique en main comme du temps de la Commune de Paris. Dès que les classes dominantes auront disparu, le Prolétariat n’existera plus, mais il aura transformé la Société, l’État, la Nation, la République, l’Europe, le Monde, sans que jamais plus le Capitalisme ne puisse se réapproprier la force du travail individuel et collectif de tous les peuples. Le dépassement des contradictions pourra alors s’activer dans des débats délibératifs démocratiquement organisés, s’appuyant sur la réalité, la nécessité et l’utilité d’une économie/politique en perpétuelle évolution. En procédant ainsi, nous allons balayer d’un revers de main et cela dès à présent, toutes les velléités des Classes Dominantes actuelles. En effet ces dernières sont à bout de souffle, elles ne sont plus en mesure d’être dans le dynamisme d’hier, du temps de leur Révolution bourgeoise contre l’Aristocratie et la Monarchie, qui ont quasiment disparu des écrans radar.

    À l’image de ce qu’à initier la Commune de Paris, à savoir prendre tous les pouvoirs économiquement et démocratiquement, le Prolétariat d’aujourd’hui s’il le veut, et s’il utilise partout la Démocratie Communiste pour s’unir et s’organiser va anesthésier les Classes dominantes actuelles, car elles ne seront plus, alors en mesure, d’imposer quoi que ce soit. Aujourd’hui la Croissance Capitaliste est à la hausse, et de fait, la Croissance Sociale reste toujours dans une Décroissance sociale terrifiante. Le chômage produit toujours ses ravages sociétaux, le pouvoir d’achat et les conditions de vie régressent très fortement, et avec la disparition progressive des Services Publics la paupérisation de la société ne peut que s’étendre. Cette société libérale, est à bout de souffle, elle ne peut plus tenir face à un Prolétariat déterminé, qui aspire, lui, à l’épanouissement humain et à une vie meilleure pour tous, il a tout à gagner. Elle ne sera même plus en mesure d’affronter violemment un Prolétariat qui en se dotant de sa propre démocratie, de sa propre économie/politique, n’aura nulle envie d’en découdre violemment avec elle. La meilleure des barricades aujourd’hui c’est la Dem Com. Pour faire la guerre il faut être deux à vouloir la faire. C’est en s’activant dans la Démocratie Communiste que chacun y trouvera la solidarité sociale et politique, la fraternité, le réconfort, l’épanouissement, la détermination, la volonté et le dynamisme révolutionnaire pour transformer en profondeur toute la société.

    1. Prolétariat : couches sociales qui vivent du travail, soumises à l’exploitation terrifiante du Capitalisme. Depuis la Révolution Française, le prolétariat, c’est élargi, la Bourgeoisie n’a pas disparu, elle s’est prolétarisée, elle travaille. La classe ouvrière n’a pas disparu, elle s’est transformée, elle s’est élargie, elle travaille sur les claviers, mais elle est tout autant exploitée, sinon plus qu’hier au regard de la masse de l’accumulation des capitaux. La paupérisation, de toutes les couches sociales, s’élargit, les plus démunis, les couches populaires et les classes moyennes vivent moins bien aujourd’hui qu’hier. Le Prolétariat est totalement dépendant de l’économie capitaliste. Il n’a pas son économie propre.
    2. Classes Dominantes : Celles qui prennent le Pouvoir en lieu et place du Prolétariat, dans une économie capitaliste mondialisée. La plupart des acteurs des Classes dominantes font partie du Prolétariat, mais la soif du Pouvoir pour protéger leurs biens, les contraints à agir en faveur de leur portefeuille d’actions, plus qu’en faveur de leur feuille de paye. Ils ne veulent pas voir disparaître leur magot. Un actionnaire dans la Démocratie Communiste comptera pour Un. En effet la caution morale, de l’épaisseur d’un portefeuille d’actions n’a aucun sens, c’est la conscience d’un actionnaire qui doit compter pour Un et non l’épaisseur de son portefeuille d’action, et quelles que soient les circonstances, cela change tout.

    Aline Béziat – Rochefort – 2 février 2018 – mais aussi dans les Contributions Hors Chantier voir Manifeste pour une Démocratie Communiste – Fraternellement Aline
  • a commenté 2018-02-03 13:50:48 +0100
    Le terme de communisme du XXIème siècle, en référence à l’opposition entre l’économie capitaliste et communiste est une bonne interprétation de ma vision économique.
    Aujourd’hui, dans une société difficilement acquises aux solutions politiques, il faut argumenter clairement, être concis et faire comprendre que gagner de l’argent et réussir sa vie, n’est pas synonyme de capitalisme et de profits. Nous nous opposons clairement au grand groupe du CAC40, qui volent la richesse des états, mais nous devons faire comprendre que notre combat ne nuis pas aux TPE, souvent victimes elles aussi de cette politique libérale.
    L’artisanat, le commerce de proximité sont des questions que l’on se doit de défendre, tout en ciblant les vrais causes de l’appauvrissement des 99% de la population au profits des 1% des plus riches.
    Le profit, l’évasion fiscale, l’optimisation des finances par le licenciements ou la baisse de cotisations sociales, sont les causes du mal que ressentent les populations sans pouvoir l’exprimer clairement.
    A nous de réussir à le faire.
  • a pris position favorable 2018-02-03 13:50:47 +0100
  • a publié dans Elections Européennes 2019 2018-01-23 11:45:47 +0100