La formation des communistes - Congrès PCF

Formation sur l'énergie
Contributeurs :

La question de l'énergie est une question sur laquelle la position du parti est loin d'être claire. Or l'énergie, sous des formes diverses, mais de plus en plus liée au vecteur électricité et soumise à la nécessité de sortir des énergies fossiles émettrices de CO2, est nécessaire au fonctionnement d'une société sous tous ses aspects. Le dernier congrès se s'est prononcé sur la question avec l’adoption du texte ci-dessous à 89,4% (alors que l’ensemble du document du congrès a été adopté de la manière suivante Pour = 451 (76,96 %), Contre =104 (17,74 %), Abstention = 31) “Le débat sur la transition énergétique est engagé et nous le poursuivrons par l’organisation d’Etats Généraux. Il doit prendre une ampleur planétaire pour satisfaire un réel droit à l’énergie pour toutes et tous, au meilleur tarif possible. Dans un contexte d’expansion des besoins énergétiques mondiaux, il s’agit de promouvoir un mix énergétique, 100% public, faiblement émetteur de CO2 , composé de manière complémentaire d’énergies renouvelables (hydraulique, géothermique, hydrolien, solaire thermique et photovoltaïque, etc...) et du nucléaire pour lequel des normes internationales contraignantes de sûreté doivent être définies. Une relance de toutes les filières industrielles du mix, aujourd’hui mises en cause ou inexistantes, doit être engagée, tout comme un effort sans précédent sur la recherche scientifique.” C’est relativement clair bien qu'il y ait largement matière à discussion. Et le congrès à venir devrait impérativement aller vers plus de précision et de clarté. La question du nucléaire est notamment cruciale. Un problème : le texte de « La France en commun » publié pour les dernières élections ne respecte pas l’orientation du congrès. En effet dans le document "La France en commun, les communistes proposent" on trouve 5 fois le mot nucléaire, il s'agit 4 fois du nucléaire militaire, 1 seule fois concerne le nucléaire civil dans le paragraphe rapporté ci-dessous : "Engagement fort dans la recherche (captage de CO2, stockage de l’électricité, sûreté nucléaire) et création de filières nationales permettant d’industrialiser les nouvelles technologies." Que veut dire cette formulation ? Le nucléaire se résumerait-il à ses problèmes de sûreté, dont certes il ne faut pas négliger l'importance, mais il y a vraiment d'autres choses à dire sur le sujet. Cette question de l’énergie et notamment de l’électronucléaire n’est pas une question subsidiaire, annexe, secondaire. L’énergie c’est le sang de l’activité économique, du fonctionnement de l’industrie, des niveaux sociaux, du bien-être des populations. L’utilisation de l’énergie, basée aujourd’hui dans le monde essentiellement sur les combustibles fossiles émetteurs de CO2, conditionne l’avenir du climat. Si la France occupe une des premières place parmi les pays industrialisés faiblement émetteurs de gaz à effet de serre c’est qu’elle dispose d’une filière électrique très décarbonée et ceci essentiellement dû à la part importante du nucléaire et aussi de l’hydraulique. La mise en œuvre des énergies renouvelables électrogènes (essentiellement intermittentes éolien et photovoltaïque) n’ont pas eu d’impact sur la diminution des émissions. L’Allemagne est à cet égard un exemple lumineux puisque malgré des investissement fabuleux dans ces énergies (subvention atteignant actuellement 25 milliards d’euros par an) n’a pas vu diminuer ses émissions qui sont stables depuis 2009 avec une tendance à l’augmentation. C’est insupportable que le nucléaire soit traité avec cette légèreté dans le grand texte public émis par le parti pour les dernières élections. Comment interpréter cette position ? Sans doute que la direction du parti n’est pas du tout convaincue que le nucléaire est une énergie d’avenir, elle admet tout au plus que dans l’immédiat on ne peut pas s’en passer. Et qu’elle cède à la considérable pression médiatique qui met en avant des scénarios (Negawatt, ADEME) qui imaginent les 100 % renouvelables et dans lesquels se coule JLM. Avoir une position claire et offensive sur le nucléaire répondrait à l’opinion de couches progressistes de la population qui sont désemparées devant la nullité des propositions de ce qui reste de la « gauche » sur la question énergétique dont, je me répète, dépend étroitement l’avenir de la planète et celui de notre pays. A suivre je l'espère. Car évidemment il y a beaucoup à discuter. Fraternellement.

Les commentaires

  • a commenté 2017-12-28 15:47:27 +0100
    Je souscris complètement à cette contribution. Je suis attristé des positionnements absurdes de certains pour rester " dans le coup" En réalité, certains veulent affaiblir l’idée du nucléaire pour d’autres lobbying “verts”.
    Rien ne doit être fait dans la précipitation. Nous risquons si l’on suit certains discours la pénurie énergétique et ce serait encore les pauvres qui en seraient victimes. Le parti devrait effectivement organisé des journées d’étude voir utiliser des films documentaires qui existent déjà autour de ses questions qui sont loin d’être simple, mais nécessaire pour sortir une position juste, raisonnable et rationnelle. Pourquoi ne pas utiliser le cinéma documentaire avec un financement participatif pour s’interroger sur cette question ?
  • a pris position important 2017-12-28 15:47:27 +0100
  • a pris position favorable 2017-12-28 15:47:26 +0100
  • a commenté 2017-12-27 20:25:25 +0100
    Merci pour cette contribution, il y a en effet un grand besoin de formation dans ce domaine. Le PCF se construit historiquement sur une analyse scientifique du monde, et il est insupportable de voir une minorité agiter des arguments irrationnels et faire à la majorité un chantage à la peur pour forcer une transition du PCF vers une position démagogique anti-nucléaire à la façon de la France Insoumise et des Verts. Appuyons-nous sur les camarades qui travaillent sur la revue Progressistes, entre autres, pour aider le CN à construire un plan de formation ambitieux en matière scientifique ! Défendons dans nos textes et notre programme la filière nucléaire, son développement et la recherche scientifique pour la rendre plus sûre et plus performante.
  • a pris position important 2017-12-27 20:25:24 +0100
  • a pris position favorable 2017-12-27 20:25:24 +0100
  • a commenté 2017-12-23 06:29:16 +0100
    La difficulté renvoie peut-être en effet à un problème de maitrise des sciences et cette non-maitrise est forcement un facteur de dépendance idéologique…

    E= MC2, devrait faire parti du parcours de formation des communistes.
    L’atome est la forme la plus aboutie que la nature ait trouvée pour emmagasiner l’énergie. Ce qui offre à l’homme quelques possibilités d’en user au rythme de ces besoins sociaux.

    Le Photon n’a pas de masse, son énergie dépend de “la fréquence de son onde”.
    L’énergie d’un moulin dépend de l’énergie du vent sur ces ailes etc… Ce sont des énergies non seulement intermittentes mais de passage. Soit elles sont synchrones avec les besoins sociaux, soit l’homme synchronise ses besoins sociaux aux fantasques vents et photons… Ou doit multiplier les infrastructures de stockage et de transport…

    Transformer le vent ou le photon en électricité est sans doute facile mais peut-être pas la solution la plus intelligente! Faudrait envisager de commencer sans doute par emmagasiner leur énergie… La nature a inventé deux solutions: la photosynthèse et la chaleur, coté photon… Coté vent pas grand chose! La meilleure invention reste humaine: la voile associée à la pousser d’Archimède.

    Les machines économisent du travail humain ou accroissent les capacités humaines de travail en instrumentalisent les forces de la nature, c’est à dire en usant d’énergie. Il n’y a ma connaissance aucune autre manière de faire.

    La grande question est sur quelle quantité d’énergie peut-on durablement et raisonnablement compter pour avancer aussi loin que possible dans la réduction du temps de travail et la satisfaction des besoins sociaux dans un pacte avec la nature respectueux de ses limites à notre égard.

    Cela vaut pour d’autres champs scientifiques et technologiques… Quelle formation des communistes aux connaissances scientifiques et à leurs avancées ?
  • a pris position important 2017-12-23 06:29:16 +0100
  • a pris position favorable 2017-12-23 06:29:16 +0100
  • a publié dans La formation des communistes 2017-12-21 18:41:06 +0100