Nouveaux modèles d'organisation - Congrès PCF

etre nous même
Contributeurs :

L’histoire aurait déjà décidé. Je pense le contraire, Comme n’est pas vrai que la construction stalinienne soviétique par le seul fait d’avoir existé serait la preuve de l’échec du socialisme et de sa viabilité. Comme est faux que la victoire planétaire du capitalisme est la preuve de la validité de ce système dans lequel nous vivons et de son infini existence. Réfléchir, sur notre passé n’est non seulement utile mais nécessaire au moment ou les défaites et les reculs sont graves et de plus en plus lourds. Les moments que nous vivons démontre bien qu’était illusion de penser que toute la responsabilité nous incombait ; refondateur et autre ( ) nous ont quitté au nom de leur attachement a la démocratie comme l’on fait des partis ( comme le pci) disparu après avoir adhéré a la social démocratie . Aujourd’hui en crise profonde les sociaux démocrates européens sont contraints de soutenir des politiques centriste et libérale. Face de ces reniement a gauche les plus modéré de chez nous ont pensé qu’il fallait jeter ce qui hier comme aujourd’hui fait notre identité, muter (congres de martigue) jeter nos emblèmes, ainsi que tous ce qui pouvait relever du passé . Nous avons changé de peau mais aussi les organes internes, foie, cœur mais aussi notre cerveau nous habillant quelque peu en réformateur rejetant les slogans et paroles antiques et les vieux drapeaux. Devenant illisible créant une image du passé sans avenir sans perspective tous nos efforts étant annihilés par notre propre discours qui casse la dynamique d’un parti dont le fondement révolutionnaire se trouve évacué. les luttes d’aujourd’hui et tout nos efforts se trouve gommé par un manque d’idéal et de crédibilité sur notre projet de rupture avec le capitalisme que nous ne mettons que timidement en avant. La crise de 2007 que nous continuons de vivre a balayé les libéraux démocrates et les imitateurs de chez nous victime de leur attachement a cette globalisation capitaliste de l’économie et du prix qu’il ont fait payer aux travailleurs et aux couches les plus défavorisées. Ayant une grille de lecture erronée de cette crise cyclique il n’ont (on n’a) pas vu venir la résultante d’une stratégie d’union privilégiant le résultat au contenu ( ex nos élections régionales : giacobbi puis casamarta). Cette crise cyclique et particulièrement grave n’a pas provoquer comme ce fut le cas précédemment de glissement a gauche mais a créer un mouvement inverse comme cela arrive avec le fn ou les nationalistes dans toute l’Europe et au usa avec trump. Les classes les plus défavorisées sont en grande partie allées vers des mouvements de protestation ouvertement a droite. (Sécurité,immigration ect) Cette gauche dont nous faisons partie sans peuple le culpabilise et ne comprend pas qu’il parte dans l’autre sens. Reprendre sérieusement le fil du débat a l’approche de notre congrès en tenant compte des origines et de la source du débat pour colmater l’ignorance et les lacunes d’aujourd’hui. Les pires dégâts ne sont il pas sur une recherche unique de nos erreurs et leur cause effaçant ce qui a été une grande parti de notre histoire (avancées sociales 36,45,68,81 et la lutte contre la colonisation) se sera un débat rude mais il faut l’aborder afin d’éclaircir la perspective Assener que tout était faux a la même effet que de dire que tout était juste car cela amène a penser qu’il n’y a plus rien a savoir plus rien a découvrir. Examiner les origines de notre vocation révolutionnaire celle de la pensée revenir aux sources et a notre raison d'etre.

Les commentaires