Initiatives - Congrès PCF

methode d'apprentissage
Contributeurs :

De nombreux élèves de notre système d'éducation surtout pour des élèves issues de l'immigration où faisant partie de la seconde génération d'immigrés se retrouve seul face aux cours car leurs parents qui ne peuvent les aidés dans leurs études de base. un cours de méthodologie d'apprentissage serait un plus vers une autonomie serait un avantage considérable face à l'échec scolaire de certain. Il ne verrait plus cela comme une fin car une fois leurs yeux ouvert a n'importe quel phase de leurs vies apprendre serait pour eux d'un naturel qui leurs rendrait plus actif et plus en phase avec n'importe quel métier. Cela serait mis en place dés l'apprentissage de la lecture jusqu'au lycée.

Les commentaires

  • a commenté 2018-01-09 08:13:03 +0100
    Bonjour Stephen,

    Je suis très intéressé par ce sujet car moi-même je fais du soutien scolaire depuis 3 ans: j’ai commencé dans un centre pour un groupe d’enfants collégiens d’un quartier de la ville voisine et je suis passé maintenant à un soutien individuel.

    En tant qu’ingénieur, aujourd’hui à la retraite, j’ai des connaissances que je souhaite partager mais je n’ai aucune compétence pédagogique ni la certitude d’être didactique en relation avec l’âge et le niveau des enfants.

    Mon constat initié avec mes 2 fils est que les difficultés que tu entrevoies pour des parents d’origine immigrée existent sous d’autres formes pour la quasi-totalité des adultes que par exemple les réformes successives des programmes et des méthodes éloignent des enfants.

    Comment ne pas s’étonner aussi de la quasi inutilisation des manuels scolaires? Mais je découvre que des classes n’en ont pas dans certaines matières ou en nombre insuffisant pour tous les élèves.

    Cette expérience récente et courte pour moi me pose la question suivante: faut-il étendre le soutien scolaire, ce qui se traduit aussi par l’existence de ces entreprises qui se font de l’argent ou faut-il se battre pour que notre système d’éducation nationale soit à la hauteur très élevée des exigences et des enjeux? Ne serait-il pas plus utile pour des bénévoles comme moi et des associations de proposer des activités hors temps scolaire pour que les enfants soient à la fois confrontés à d’autres formes d’acquisitions de connaissances (visites, ateliers, spectacles, sports, …) et surtout à la concrétisation de ce qu’ils apprennent dans la vie de tous les jours? Et justement ne faut-il pas dans le même temps développer l’éducation populaire pour aider les parents qui se sentent en difficulté?
  • a pris position important 2018-01-09 08:13:03 +0100
  • a publié dans Initiatives 2018-01-04 02:27:33 +0100