La formation des communistes - Congrès PCF

Comment s'appuyer sur le passé pour organiser le présent...et le futur
Contributeurs :

J'ai adhéré à 17 ans, il y a 54 ans, suite à des discussions au lycée Carnot à Cannes avec quelques camarades de classe. J'ai choisi les JC puis le PCF par rapport à mes préoccupations premières du moment : le Viet-Nam et Angela Devis et les inégalités sociales dans ma ville : je ne connaissais rien du communisme, ni du marxisme. j'ai suivi les "écoles" successives réalisées sur le terrain, dans ma section, puis l'école fédérale (15 jours en internat) dans une autre fédération (Gironde), puis l'école centrale (1 mois). Toujours en lien avec l'activité militante, et notamment dans les cellules d'entreprises BNP, en Gironde et à Paris. Je peux dire que ce cursus m'a enrichi d'une façon importante, tant au niveaux philosophique, qu'économique et historique. Cela m'a permis de mieux comprendre l'évolution des sociétés et de pouvoir m'exprimer et agir en conscience, dans tous les aspects de ma vie militante. Aujourd'hui, de part les réalités de la vie sociale, il s'avère qu'il est difficile d'organiser ce type de formation, notamment pour les nouveaux adhérents. Cependant je pense qu'on peut et qu'on doit réaliser ces différents niveaux de formations. Reste à en trouver les formes, notamment avec les nouveaux outils de communication! Cela ne concerne pas que les nouveaux adhérents; les anciens doivent faire l'objet d'attentions particulières pour comprendre les évolutions rapides des événements nationaux et internationaux mais aussi pour utiliser les nouveaux moyen de communication, comme internet. Cette formation est importante car, par expérience dans ma section actuelle la mise en place d'un blog, il y a quelques années, n'a jamais été utilisé par les camarades, même en consultation... et a disparu, car j'étais le seul à l'animer! Avec les réseaux sociaux, il y a un mieux, mais pas exploité par de nombreux communistes. Il nous faut également délocaliser au plus près des adhérents les différends types de formations (trop centralisées actuellement) en les adaptant aux spécificités locales. Pour cela il nous faut encore plus de "formateurs"!

Les commentaires

  • a commenté 2018-01-24 19:02:12 +0100
    Oui, les anciens aussi ont besoin de formation. Ceux qui sont communistes de longue date ont à la fois une expérience incontournable à apporter et aussi à se mettre à jour en se confrontant avec d’autres générations. Mais pour cela il faut, outre les échanges numériques, des échanges dans des ateliers, même petits, des conférences-débats. Par exemple, dans notre cellule, une camarade, retraitée, a proposé de lire le livre de Bernard Friot sur le travail et de consacrer une réunion spécifique à en exposer le contenu, comme introduction à un échange. Cela n’a pas la prétention de remplacer une initiative avec Bernard Friot lui-même, mais cela peut être un petit moment de formation, à la portée des initiatives de tous les communistes.
    Hélène Mendelson Bougault.
  • a pris position favorable 2018-01-24 19:02:12 +0100
  • a publié dans La formation des communistes 2018-01-16 11:43:32 +0100