La formation des communistes - Congrès PCF

donnee les outils pour penser la complexité du monde actuel, et combattre l'idéologie dominante.
Contributeurs :

Dire que le monde devient de plus en plus complexe n'est pas un effet de mode mais bien la prise en compte d'une réalité. Cette complexité résulte de la multiplications des échanges et des interactions à tous les niveaux. Cette complexité, l'intrication de plus en plus importante des sociétés qui semble nous dépasser, fait peur, et alimente les tendances au repli, aux solutions individuelles, partielles, générant aussi la peur des autres et tout ce qui fait le lit de l'extrême droite. Cela alimente le fatalisme, le TINA (il n'y a pas d'alternative) cher à M. Thatcher et à toute l'oligarchie politique et financière. Face à cette complexité, il existe des « outils » nous permettant de la penser, de la mieux maîtriser, pour la combattre mais aussi pour l'utiliser dans nos projets. Ils constituent ce que j' appelle la pensée dialectique du complexe ( voir émancipation et pensée du complexe, ed du croquant 2015). Ces outils s'acquièrent, j'en ai fait l'expérience à l'occasion de quelques formations de militants). Ils pourraient et devraient faire partie de la formation des communistes.

Les commentaires

  • a commenté 2018-01-21 18:52:01 +0100
    La complexité selon qu’elle est évoquée par “la classe dominante” ou au contraire par “nous les prolétaires”, sert tantôt d’alibi au simple dogme (de “la main invisible du Capital autorégulé” rideau de fumée idéologique gracieusement tiré par le digne clone de Mme Tatcher), tantôt de défi démocratique , justement pour “nous” :

    En effet l’outil dont disposent les classes populaires, c’est la dialectique initiée par Marx en son temps: il est quasi neuf car il a peu servi…hélas ! Comme son mode d’emploi ne sera pas porté à la connaissance du peuple par le régime dominant, c’est donc au peuple lui-même de le découvrir, et c’est même à mon avis la raison d’être essentielle d’un “Parti Communiste”…

    Sans blâmer les élus qui , courageux , “au charbon”, peuvent s’être ici ou là laissés piéger par un “rideau de fumée” et avoir donné de leur personne sincèrement en lâchant une proie pour son ombre : il faut analyser ces cas porteurs d’enseignement, comme malheureusement sans doute à Notre Dame Des Landes, (projet d’aéroôrt tombé à l’eau)avec le dominant VINCI tirant les marrons du feu d’une “délégation de service public” piégée pour les élus honnêtes, mais néanmoins devant un devoir actuel d’analyse dialectique : car nous sommes porteurs de propositions associant ECONOMIE & POLITIQUE dans un combat de classe où l’on ne peut sous-estimer le rapport des forces à établir avant de signer quoi que ce soit…

    Cet exemple de “complexité” doit nous former !
  • a pris position favorable 2018-01-21 18:52:00 +0100
  • a publié dans La formation des communistes 2018-01-18 09:51:26 +0100