La formation des communistes - Congrès PCF

La question de la pédagogie
Contributeurs :

La formation doit contribuer à l'émancipation des communistes. C'est bien sûr une question d'acquisitions de connaissances ou de savoirs pratiques...mais pas seulement. Les militants ne sont pas des vases qu'on rempli. Le but de nos formations ne devrait-elle pas être aussi de stimuler la capacité à penser et à apprendre par soi-même? Si la réponse est positive, alors le chemin compte autant que le but. Nos formations doivent donc rompre avec le "tout cours magistraux" et davantage diversifier les approches pédagogiques et s'inscrire dans le cadre d'une politique de formation émancipatrice.

Les commentaires

  • a commenté 2017-12-12 15:02:31 +0100
    Bonjour,

    Je trouve tout à fait essentielle l’idée qu’imaginer des formations dont le but soit de stimuler la capacité de penser et d’apprendre par soi-même (donc d’exercer son libre-arbitre) puisse s’imposer comme le cadre prioritaire de notre politique de formation. Et nous revenons à des pratiques d’éducation populaire que d’aucuns présentent comme poussiéreuses. Certes, l’éducation populaire doit se réinventer. Elle doit être en phase avec son temps. Utiliser les outils de communication actuels. Adapter ses pratiques aux réalités sociales du 21ème siècle. Elle doit aussi probablement adopter un nouveau vocabulaire, plus direct, plus imagé. Il ne s’agit pas d’appauvrir la langue mais de comprendre que celle-ci évolue. Et que le parlé populaire en 2017 n’est pas le même qu’en 1950. Des tas d’idées pourraient être explorées.

    -Construire des ateliers d’écriture de RAP autour de la question du travail en entreprise, autour de notre perception de la démocratie où bien autour de n’importe quel autre sujet pourvu qu’ils soient animés d’une volonté bienveillante de mieux faire découvrir le monde qui nous entoure et que l’humour et l’auto-dérision reste les moteurs principaux de ces ateliers.

    -Réaliser des courts-métrages avec nos téléphones portables sur la vie d’une section, les projeter avec bien sûr l’accord des participant-es pour ouvrir un débat le plus ouvert possible sur la réalité politique du partage des idées.

    -La liste des idées peut s’allonger selon le bon plaisir de toutes les bonnes volonté.

    Bref, ouvrir toutes grandes les fenêtres et permettre à tous les communistes et apparenté-es de s’approprier des espaces de débats et faire vivre le communisme d’aujourd’hui.

    Jacky Duverger
    Adhérent de la section du Pic-Saint-Loup
    Fédération 34
  • a pris position favorable 2017-12-12 15:02:31 +0100
  • a publié dans La formation des communistes 2017-12-09 16:00:22 +0100