Amendements
Le communisme de notre temps - Congrès PCF

Arts, Cultures et Éducation populaire.
Contributeurs :

Le Pcf a marqué de son empreinte le milieu de l’art de la culture et de l’éducation populaire. Il a influencé la mise en place d’un service public de la culture très influent tout particulièrement dans les communes qu’il a pu diriger longuement. Les initiatives communistes pour le développement des conservatoires, des bibliothèques, des théâtres ont permis un maillage important sur le territoire national qui a grandement influencé la politique de décentralisation menée dans les années 80 et 90. Depuis le début du XXIe siècle ce modèle est mis à mal. Il est nécessaire de le repenser. Le Pcf doit être à l’initiative à nouveau afin de retisser les liens perdus avec le monde de la culture et des arts. Réinventer une langue poétique et politique commune avec les artistes et les intellectuels. Cette relation s’est délitée depuis une vingtaine d’années, elle doit être reprise. (C’est l’objet de la convention culture qui s’est tenue fin septembre 2018). Le Pcf doit remettre la question culturelle au centre de son projet politique. Ceci afin de permettre une reconstruction démocratique de la culture. Redéfinir de nouvelles conditions d’élaborations démocratiques des services publics des arts, de la culture et de l’éducation populaire en créant de nouveaux liens, de nouveaux ponts entre création et éducation populaire. Tout comme se pose d’urgence la question de bâtir une véritable politique culturelle de la mondialité culturelle reposant sur la connaissance et le respect de l’autre. Il est indispensable et nécessaire de redonner du souffle à la question politique des arts et de la culture pour poser les bases d’une hégémonie culturelle émancipatrice. Denis Lanoy

Les commentaires