Amendements
Un nouvel internationalisme pour relever le défi de la mondialisation capitaliste - Congrès PCF

Réécriture complète, à travailler avec les camarades de notre secteur international
Contributeurs :

Le congrès de la section de Quimper s'est prononcé à l'unanimité pour une réécriture complète qui devrait être travaillée avec les camarades de notre secteur international et tenir compte de son apport. Explications : Ce chapitre apporte des éléments intéressants, notamment sur les questions économiques et la monnaie, mais il y a de grosses lacunes parfois même des affirmations très contestables concernant les réalités politiques internationales. Quelques exemples : La partie sur la paix et le désarmement est très insuffisante, rien par exemple sur le traité d’interdiction des armes nucléaires que la France doit signer et ratifier, alors que nous sommes partie prenante de mobilisations sur ces questions. Pas un mot sur la Palestine et sur le Moyen-Orient. Un angélisme étonnant concernant les réalités de certains pays :Turquie (pilier de l’Otan et régime dictatorial...), Brésil... Rien sur les traités de libre échange au cœur de mobilisations citoyennes. Un positionnement intenable et incohérent sur l’Europe : comment peut-on se battre sur le rôle de la BCE en refusant de se positionner sur la sortie ou pas de l’Europe ? Un paragraphe confus sur l’Union soviétique (page 14 lignes 37 à 43) et très en retrait par rapport à la réflexion engagée par les communistes depuis des décennies. À peu près rien sur les migrations, une simple mention. Une ignorance du travail fait depuis quelques années par les communistes à différents niveaux sur les questions internationales, de leurs engagements, par exemple sur la solidarité avec le peuple palestinien dans laquelle nous sommes fortement impliqués et reconnus comme tels. etc...

Les commentaires