Nouveaux modèles d'organisation - Congrès PCF

réseaux professionnels
Contributeurs :

Le PCF a toujours été aux cotés de ceux qui luttent ,or, depuis quelques temps ,nous assistons au déclin des réseaux communistes au sein des entreprises Nous sommes en passe de perdre la bataille sociale sur beaucoup de terrains Il nous faut reconquérir le terrain politique et revendicatif dans les entreprises et pour cela il nous faut nous réimplanter aux sein de celles-ci De ce fait , le parti communiste doit s’appuyer sur des réseaux locaux déjà existants Des camarades sont très impliqués dans leurs entreprises , qu’ils soient postiers , cheminots , hospitaliers , ou dans les entreprises privées Nous ne pouvons laisser les communistes se battre seuls Prenons l’exemple de la Poste Depuis des années, des camarades ne cessent d’interpeller la direction nationale sur la nécessité et l’urgence de créer un réseau national de postiers pour contrer les attaques sur leur entreprise et avoir plus de poids dans la bataille de la défense du service public Après un début de concertation, sur ce sujet,ce projet est tombé aux oubliettes et depuis toutes les interpellations sont laissées lettres mortes ce qui de fait, démoralisent ceux qui luttent Nous sommes un parti combatif , mais comment voulons nous impliquer les communistes dans la bataille , si nous les laissons seuls face aux difficultés quotidiennes rencontré au sein de leurs entreprises? Nous devons impérativement leur donner les moyens de combattre les attaques que ce gouvernement qui ne cherche qu’a démanteler les services publics au bénéfice de la finance et qui a pour but de privatiser ceux-ci , la poste en est un exemple criant. Nous sommes dans une période où seule l’unification des communistes est la solutions pour mener des batailles gagnantes, et à mon sens cela passera également par des créations de réseaux d’entreprises. De plus, cela redonnerait au PCF sa visibilité et sa place au sein du paysage politique national en retrouvant sa place sur le terrain quotidiennement et non sur des combats sporadiques Caroline BREBANT

Les commentaires