Notre démarche stratégique de transformation et de rassemblement, sur la base d'un bilan de la période écoulée et des enjeux de la période nouvelle - Congrès PCF

Pour une charte définissant durablement et publiquement la ligne électorale des communistes
Contributeurs :

Outre la bataille idéologique qui vise à marginaliser et diviser le camp révolutionnaire, la question électorale est incontestablement un sujet qui mérite une clarification car elle est certainement une des principales explications du déclin progressif du PCF et plus récemment de l’échec du Front de Gauche. Sans aucun doute désormais l’organisation, par la classe possédante, de la « démocratie à scrutin majoritaire » combinée à sa maitrise quasi scientifique de la manipulation des masses par les médias modernes est devenue l’arme absolue pour garder le pouvoir en toute circonstance. Les élections au « scrutin majoritaire » par opposition à la représentation proportionnelle sont un poison qui contraint, à chaque élection, la minorité à se compromettre ou disparaître. C’est ce dilemme qui mine depuis 40 ans le PCF, contraint pour obtenir des élus de s’associer avec le PS dans le cadre d’accords toujours plus incohérents politiquement, incompréhensibles par le citoyen et opaques par nécessité. Cette compromission avec des forces qui sont en réalité des adversaires idéologiques, doit cesser et nous devons en accepter les conséquences pour partout redevenir nous même. Chaque association électorale que ce soit avec des entités ou avec des personnalités doit se faire sur une base minimale publique, commune à tout le territoire, d’accords sur le fond ,que le congrès des communistes doit avoir défini et publiquement annoncé indépendamment du calendrier électoral. Aucun accord avec le PS en particulier ne doit plus intervenir sans qu’une charte sur le fond n’ait été adoptée et que les personnalités proposées dans une liste commune soient réellement représentatives de cette base idéologique minimale et l’aient signé publiquement. Il s’agit d’un cadre de référence minimal qui doit être construit pour pouvoir réaliser des alliances et des partenariats sans compromission sur des sujets de fond , sur le partage électif qui en découle.et sur l’indépendance de nos élus . Cette ligne doit être murement construite et devenir un pilier de la démarche électorale du parti dans le cadre d’élections au scrutin majoritaire à deux tours. Le congrès des communistes doit se donner comme priorité d’élaborer et finaliser une charte électorale définissant ouvertement la ligne de conduite générale, les conditions de choix des candidats, les conditions et les formes des alliances et ou des soutiens pour chaque type d’élection. Les statuts du PCF doivent probablement être adaptés en conséquence.

Les commentaires

  • a commenté 2018-03-08 23:19:30 +0100
    favorable
  • a pris position favorable 2018-03-08 23:19:29 +0100
  • a commenté 2018-03-07 09:05:35 +0100
    Je n’ai aucune responsabilité dans le parti, je suis une simple adhérente. Je ne pense pas que les statuts doivent définir des lignes de conduites générales puisque les conditions peuvent être très différentes d’une commune à l’autre, etc….Pour moi les statuts sont un élément stable d’une organisation qui définissent les droits individuels et collectifs. La souveraineté des communistes y est définie pour chaque échelon. Cette souveraineté s’exerce dans le cadre des orientations de congrès. Beaucoup de communistes l’oublie. La “ligne” stratégique est donc définie par nos congrès ce qui me semble plus adapté aux réalités. Ce qui la détermine au fond me semble peu variable : qu’est-ce qui est le mieux pour notre peuple. Pour ce qui est de nos résultats électoraux, pour ma part, je pense qu’il faut les attribuer à plusieurs causes et sans doute aussi au fait que trop de communistes n’ont pas su donner à la fois les raisons de leurs accords avec d’autres forces et leurs divergences. Trop se sont coulés dans le moule de la critique sans avancer nos propres propositions, notre visée communiste. Puisque ce sont les hommes qui font l’histoire (et surtout les femmes) faisons la.
  • a commenté 2018-03-06 19:00:39 +0100
    Bonjour Marie Madeleine
    Justement la question électorale et notre posture dans les contextes possibles est à mon avis un noeud problématique que nous devons traiter collectivement au vu de nos revers successifs.
    Il faudrait certainement que tu argumentes plus pour que notre échange soit plus constructifs

    Fraternellement
  • a commenté 2018-03-06 15:55:26 +0100
    quelle articulation avec la démocratie ?
  • a pris position defavorable 2018-03-06 15:55:24 +0100