Communication - Congrès PCF

Où est le Parti Communiste Français dans les sondages ?
Contributeurs :

A longueur d'émissions télé ou radio (je n'aborde pas la question des réseaux sociaux), le Parti Communiste Français n'est jamais cité : ni comme parti d'opposition, ni comme parti de gouvernement. Cela s'arrête à la France Insoumise, donc à une nébuleuse qui arrange bien le gouvernement actuel et les autres partis d'opposition. Comment apparaître dans ces tableaux de "j'aime-j'aime pas" ? Dans une société transformée en une sorte de basse-cour médiatique dans un village de la Macronie parisienne, ces pratiques sont assez classiques. Comment faire en sorte que le Parti Communiste ne soit plus considéré comme un parti de contestation, mais comme un parti de gouvernement ? 1°) - Affirmer : oui, le Parti Communiste Français a vocation à gouverner la France, avec les partenaires qui se feront connaitre. 2°) - Tracer un chemin : oui, le Parti Communiste Français connait les attentes des citoyens, dans tous les domaines, et propose une action politique pour l'abandon du capitalisme financier, remplacé par un système dans lequel il défend "L'Humain d'abord". Ce qui signifie l'abandon sans délai de la financiarisation de l'économie, en France et dans l'Europe. 3°) - Organiser les forces : oui, le Parti Communiste Français peut compter sur de nombreuses forces sur tout le territoire, qu'il convient aujourd'hui d'organiser en vue des prochaines échéances électorales. On voit bien que la politique de l'équipe au pouvoir n'a rien à voir avec le peuple. Elle se contente d'appliquer bêtement les consignes ultralibérales européennes, donc d'un petit groupe de décideurs qui font les "coucous" en Europe : ils se sont installés sans être élus, et désormais ils conduisent la politique voulue par les ultralibéralistes. Les forces doivent être regroupées autour de thématiques comme l'Europe. En fait, les thématiques sont nombreuses et doivent être recentralisées afin de construire le réel. 4°) - Construire le réel : oui, le Parti Communiste Français, en s'opposant au gouvernement en place, tente de faire prendre conscience aux citoyens Français que nous ne sommes plus dans le réel. Nous dérivons vers les besoins insatiables de la finance, des milliardaires, des actionnaires, qui n'ont comme but que leur argent. Victimes d'une pathologie, ils sont prêts à tuer la planète, à détruire les Humains, du moment qu'ils voient leurs rendements financiers augmenter sans cesse. Tout cela est dangereux et il est temps de s'en rendre compte collectivement. Pour cela, il faut réactiver l'éducation populaire : inutile de brasser les milliards auxquels les citoyens ne comprennent plus rien, mais expliquer le fond des choses, le fonctionnement, les conséquences concrètes de cette pathologie mentale liée à la possession d'argent mal gagné. 5°) - Préparer les échéances électorales : oui, le Parti Communiste Français aura ses candidats pour appliquer ces nouvelles orientations. Dans tout le pays, l'organisation sera décentralisée et reliée au siège du Parti Communiste, qui pourra trier, synthétiser et mettre cette information au service des candidats et des animateurs locaux. Cette vision large permettra de réaliser des actions autour de l'éducation populaire. Ainsi, localement et très concrètement, les candidats et les animateurs pourront informer leurs concitoyens. Il deviendra dès lors très difficile de venir leur faire porter un rêve qui n'est pas le leur, de les détourner vers la folie de l'argent. 6°) - Se déclarer : oui, le Parti Communiste Français aura un candidat à l'élection présidentielle. Il serait essentiel que les militants et sympathisants en connaissent le nom très rapidement. Fraternellement, Hervé EIDELMAN-BOMPARD

Les commentaires

  • a publié dans Communication 2018-03-15 12:55:51 +0100