Amendements
Le communisme de notre temps - Congrès PCF

Nouveau "mix énergétique et réchauffement climatique (version allégée)
Contributeurs :

Proposition de remplacement de la ligne 50 page 12 à la ligne 5 de la page 13 . Dans notre pays, notre « Mix énergétique » pour produire de l’électricité, avec des énergies à très faible bilan carbone à hauteur de 95% en 2016, ne doit pas être dégradé par un développement anarchique et très lucratif pour une minorité, des énergies renouvelables, intermittentes, non pilotables, dont l’achat est imposé à EDF quels que soient les besoins du pays. L’hydroélectricité étant utilisée au maximum de ses performances, l’éolien et le photovoltaïque nécessitent une augmentation des énergies fossiles pour compenser les conséquences de l’irrégularité de leur production, d’où une dégradation du bilan carbone. (Cas de l’Allemagne notamment). .La maitrise publique de l’énergie, garante de la péréquation tarifaire tant pour la population que pour l’industrie sur l’ensemble du territoire, nécessite la création et développement d’un grand service public national de l’énergie, avec la renationalisation du secteur de l’électricité, du gaz, du pétrole afin d’avoir une cohérence nationale de la politique énergétique répondant aux besoins de tous et aux enjeux climatiques. La transition énergétique doit être pensée en remplaçant les énergies fossiles carbonées utilisées, notamment, dans le transport ferroviaire fret et voyageurs), les transports publics dans les agglomérations, en créant des infrastructures publiques…, en les remplaçant par de l’électricité très faiblement carbonée. Cette approche doit inclure tous les domaines, notamment dans l’habitat, qu’ils soient gérés par le public ou par le privé.

Les commentaires