Féminisme / Droits des femmes - Congrès PCF

travail sur l'égalité homme femme
Contributeurs :

Le simple fait de se dire « que l’on va contribuer » je pense empêche déjà certain.e.s à oser passer à l’écriture, même si cette idée de nourrir le congrès en amont me parait tout à fait essentielle, donc je vous demanderai de l’indulgence quant à mon propos. L’idée de conventions, réunions, rencontres (appelons-les comme on veut) entre communistes pour parler de l’inégalité femmes homme au sein de notre société me semble intéressante pour avoir une photo de ces inégalités et voir sur lesquelles on pourrait travailler du local au national. (Inégalités salariale dans les entreprises ou collectivités du département, manque de place dans les foyers d’accueil si il y en a, temps partiels imposés…) Dans le même temps, proposer aussi des rencontres avec les associations qui luttent contre ces inégalités pour avoir là aussi des espaces de travail commun me semble aussi importants, ce qui se fait je pense nationalement pas assez ou pas du tout localement. Cela permettrai je pense à une plus large irrigation sur le sujet de l’inégalité. Responsable départementale, je ne sais pas encore si les camarades priorisent sincèrement des combats plutôt que d’autres, par manque de temps (la journée ne fait que 24 heures) de moyens financiers (coût des tracts, courriers, location de salle) ou de choix politiques. Ce que je pense par contre c’est qu’il y a des thèmes, notamment celui de l’inégalité femmes/ hommes, dont les communistes ne s’emparent pas suffisamment et là c’est une responsabilité collective. Nous représentons la moitié de la planète, nous sommes invisibles dans les écrits. Soyons clair le débat sur l’écriture inclusive n’empêche en rien de mener tous les autres combats. D’ailleurs pour être tout à fait sincère je m’étonne qu’il y ai besoin de débat ! L’égalité femme, homme est pour moi un thème qui devrait être intégré à l’intérieur de chaque campagne : logement, santé, emploi…. Nous avons besoin de mettre du lien entre système capitaliste et patriarcat. Et c’est peut-être sur ce point-là que nous devrions insister sur le fait que le capitalisme a de la « chance » puisque il se fonde bien sur un rapport dominant, dominé, de luttes de classes et qu’à l’intérieur de ces luttes de classes il y en a déjà une qui domine l’autre… Nous avons besoin de « politiser » ce lien, quand des métiers occupés majoritairement par des femmes sont des métiers à temps partiels nous devons réfléchir quelles propositions notre parti peut apporter si l’on veut lutter contre la précarité. (Aménagement des temps de travail sur plusieurs postes, réduction du temps de travail) Quand l’inégalité de salaire est un fait quelle proposition nous portons. (Obligation de publication de salaire femmes hommes et sanction si…) Proposer une campagne nationale sur des thèmes (à débattre) comme : - Education propositions du parti, lutter contre les stéréotypes liés aux genres dès le plus jeune âge. (travail en lien avec le réseau école), - A travail égal salaire égal propositions du parti rappel des inégalités, - Image de la femme comme outil de marketing propositions du parti voir ce qui se fait (publicité sexiste), - Fonction publique proposition du parti, nombre de femmes et d’homme dans la fonction publique qui sera le plus touché par Macron et son gouvernement, - Retraites femmes hommes…. - Dénoncer dans les magasins les pratiques discriminantes en termes de stéréotypes, coût de produits, et faire des propositions. Nous pouvons aussi lors de non nombreuses initiatives débats rencontres échanges, pointer de façon ludique ces inégalités : tarif homes femmes en fonction des inégalités salariales pour les actifs, de même pour les retraité.e.s, idem pour les boissons, repas, jeux à thèmes… Mylène Vesentini

Les commentaires