Elections Européennes 2019 - Congrès PCF

Contribution section des Mauges (49), synthèse du débat du 13 avril 2018
Contributeurs :

Un camarade s'interroge sur la notion d'« Europe sociale », cette expression n'est pas notée dans la résolution ! Attention au vocabulaire, être clair et précis. 32 000 réfugiés accueillis aujourd’hui en France, quelle politique européenne d'immigration veut-on ? Un camarade pointe le télescopage avec le congrès, donc la difficulté pour les camarades de s'investir dans tous les débats ; concernant la désignation des candidats en juin, il n'est pas d’accord, tout comme avec la stratégie de l'Europe à géométrie variable - je cite ; "un pied dedans et un pied dehors !" Ne pas rater l'explication par rapport à l'immigration. Sur l' Europe des peuples il préfère dire confédération des peuples. Garder notre souveraineté. Comment aborder la question de l’Europe simplement, car complexité ; la paix en Europe se pose toujours. Campagne maintenant pourquoi pas, mais terminer ce que l’on a entamé. Une camarade précise que l''Union Européenne est un axe de congrès important. Or, précise t-elle le conseil national a validé une résolution qui engage la campagne de l’élection avant le débat ! Cette façon de faire la dérange et elle se demande si la Direction du PCF a bien la volonté de faire de la politique autrement ! Pour elle le bilan de la posture du PCF, adoptée depuis 1990, à savoir "donner l’espoir d’une réorientation de l’intérieur de l’UE" aurait du être fait avec l'ensemble des camarades. Cette même camarade considère que le fil rouge de la résolution adoptée, est la rupture avec la logique européenne actuelle. Or, des points forts comme, la sortie des traités européens actuels ( elle pense qu'aucun espace n'est possible pour une Europe sociale si l'on reste dans les traités actuels) ; la remise en cause des traités de libre échange ; la dénonciation du pacte de stabilité, le rachat des dettes des États par la BCE… tous ces points ne sont pas affirmés explicitement dans le texte. Elle précise, je cite - " il faut une ligne claire, employer un vocabulaire précis pour une appropriation par tous d'un projet alternatif et non pas continuer de donner l'illusion que nous pourrons transformer cette Europe libérale à traités constants en proposant un concept de "construction à géométrie variable" qui me semble ne pas être une position sérieuse, pour moi cela s'apparente davantage au concept de l’« auberge espagnole ». Une autre camarade s’interroge sur les modalités d’accueil des immigrés (hébergement, pécules, sécurité sociale…), il est nécessaire de les expliciter afin de contrecarrer les argumentations du FN. Un camarade rappelle la pétition/Argent du PCF; il précise que nous devons investir les débats/BCE investissement social… afin de faire bouger les choses. Un autre camarade affirme que les explications/Europe sont complexes, car les éléments sont complexes ; Il est Contre l’Europe car elle n'est pas démocratique, et cela depuis le début, jamais il n'y a eu un référendum sur cette question ; l'Europe est capitaliste, on en change que de l’extérieur ; l'argument/paix est faux. Guerre capitaliste, construction capitaliste mais il précise qu'il est tout de même d'accord pour que le PCF se présente aux élections.

Les commentaires