Amendements - Congrès PCF

A réécrire entièrement
Contributeurs :

Ce préambule visait à se positionner par rapport à la base commune du CN: cela n'a plus lieu d'être! Il faut en faire: - un résumé du texte final qui sera adopté en fin Novembre lors de la session de notre Congrès, - une introduction courte

Les commentaires

  • a commenté 2018-10-25 18:56:10 +0200
    Tout en gardant présent à l’esprit le sens que les communistes qui ont voté pour le 2ème texte alternatif ont voulu affirmer, je pense que ce qui sortira du congrès devra être un texte qui s’adresse au peuple de France et aux amis du monde. Il devra être expurgé des aspects circonstanciels liés aux débats préparatoires du congrès (le préambule notamment), des aspects polémiques qui ignorent le fait que tous les choix antérieurs mis en œuvre par le PCF l’ont été après débats et votes démocratiques.
  • a commenté 2018-10-23 07:41:50 +0200
    Pascal,

    Je ne partage pas ton point de vue sur le contenu de cette première partie du document

    Supposant que cette partie devienne l’introduction du texte final, celle-ci doit avoir pour objectif d’amener le lecteur à lire la totalité du document, en lui en expliquant donc la progression logique que malheureusement nous n’avons pas su mettre en place, avec une feuille de route pas suffisamment claire et discutée le 18 novembre 2017 (parce que trop d’animateurs de section n’avaient pas compris que cette journée devait être consacrée uniquement à organiser notre congrès extraordinaire et non pas à rentrer immédiatement dans les débats qui nous animaient déjà un peu trop sur notre marginalisation plus qu’évidente).

    Pour moi, la structure de ce document devrait être la suivante:

    - Introduction formelle au document, pour susciter la lecture,
    - Etat de la société, en France, en Europe et dans le monde, ce qui a évolué depuis 40 ans avec la contre-révolution ultra-libérale,
    - Qu’est-ce que le communisme du 21ème siècle proposé au commun des mortels aujourd’hui par notre parti (un idéal éthique (principes, valeurs, une volonté d’être toujours partie prenante du mouvement de la société pour ne plus la subir), une visée historique (dépassement du système actuel), un projet intermédiaire accessible (à quel horizon?), un programme électoral (à adapter pour chaque type d’élection), des propositions plus détaillées, des moyens à mettre en œuvre (des outils, des méthodes, des pratiques). Chaque sous-partie listée ci-avant donnant lieu à quelques explications et références fondamentales.
    - La place idéale pour nous de notre parti dans la transformation maitrisée et indispensable de la société, en France, en Europe et dans le monde
    - En conséquence, après un bilan autocritique et un état de notre parti tel qu’il est et qui va fêter bientôt son centenaire, comment s’organiser, comment s’animer, comment penser et agir, comment peser réellement sur la société dans toute sa complexité (généralités),
    - Mise en pratique concrète dans le court terme face aux défis qu’il faut relever, avec des priorités éventuelles vu l’état de nos force, les possibilités de rassemblements, d’alliances
    - Conclusions – et là le rappel des défis majeurs déjà évoqués dans le corps du texte trouvera sa place (avec une liste plus longue que la tienne, bien entendu, au regard de celle qu’a évoquée Pierre Laurent dans son dernier rapport au CN).

    Cette base commune, pour la première fois choisie non majoritairement par les membres de notre parti, s’intitulait “Pour un manifeste du Parti Communiste du XXIème siècle”

    2 remarques:
    - aucune rédaction de ce manifeste n’existe encore à ma connaissance, ce qui pour moi représentait une faiblesse énorme de cette base commune initialement alternative: doit-on viser un premier jet à la sortie de notre congrès ou se donner un peu plus de temps, pas trop long, pour rédiger ce manifeste
    - Ce manifeste sera celui du parti des communistes de France (pas question de se positionner comme Marx sous une sorte de théorie dont trop nombreux qui ensuite la transforment en dogme)
  • a commenté 2018-10-22 16:28:20 +0200
    Les passages critiques sur le texte du CN n’ont plus lieu d’être. En revanche, le préambule doit impérativeùent inclure un paragraphe sur l’urgence climatique, et un autre sur la menace fasciste
  • a commenté 2018-10-18 01:12:57 +0200
    Entièrement d’accord.
  • a publié dans Amendements - Préambule 2018-10-17 20:13:44 +0200