Amendements
Le communisme de notre temps - Congrès PCF

BIen définir ce qu'est le communisme de notre temps
Contributeurs :

IL y a encore beaucoup trop d'incohérences sur le sujet: il est urgent de devenir précis et clair soit en propulsant le terme d'écommunisme ou le terme de néo-communisme, pour montrer à l'extérieur comment nous voyons les choses changer. Quelque soit le nom, il faut toutes et tous se convaincre que notre idéal n'est pas une fin mais une visée et un chemin pour transformer la société actuelle vers une nouvelle civilisation qui comme toutes les précédentes sera amenée à disparaitre à son tour sans que les communistes disparaissent pour autant. Attachons nous bien à définir cet idéal éthique qui serait presque éternel et cette visée de dépassement du capitalisme et du libéralisme que pour l'instant peu d'entre nous connaissent le contenu exact. Ce sont bien l'idéal éthique actuel, notre visée actuelle et nos méthodes et pratiques actuelles que nous devons présenter à tous les autres pour nous mettre dans la capacité d'être à nouveau d'agir efficacement avec eux, certains décidant de nous rejoindre. UN changement essentiel doit arriver: l'idéal, la visée, le chemin ne sont pas communistes mais une proposition des communistes de France d'aujourd'hui. Et être communistes de France aujourd'hui reviendra à avoir participer à la définition de cet idéal, de cette visée, de ce chemin, à chercher à les faire connaitre, à les partager, à les mettre en oeuvre partout et chaque fois que nous serons en capacité de la faire. Et chaque fois que nous l'aurons fait pour réaliser des actions concrètes, et surtout pas seulement politiques pour ne pas dire purement politiciennes, il faudra regarder si cet idéal, cette visée, ce chemin sont toujours les plus appropriés au regard des évolutions de la société où les communistes ne seront toujous qu'une minorité encore pour très longtemps, ce qui ne veut pas dire que nous n'aurons pas pour autant réussi à faire évoluer les choses. Si un manifeste des é- ou néo-communistes de France est à écrire, cette partie sera sans nul doute, un support inestimable.

Les commentaires

  • a commenté 2018-10-21 21:08:05 +0200
    Je ne crois pas avoir écrit que le communisme se résumait à un idéal.

    La notion d’idéal éthique, de visée historique, de projet et de processus au travers de chemins ainsi que les programmes et propositions à plus court terme composent ce que nous devrions appeler é-communisme ou néo-communisme de France.

    Et nous ne partons pas de zéro avec près de 100 ans d’âge pour notre parti et 2 fois plus pour le mouvement ouvrier: c’est bien pourquoi un bilan critique large doit aussi être fait de notre passé après avoir établi l’état de la société actuelle, selon nos méthodes et outils pour avoir un point de départ très clair entre nous et à faire partager au reste de notre pays et au-delà.

    Mon idée est qu’on doit arrêter de se référer à des notions vides de sens comme révolutionnaire ou communiste pour qualifier ce que nous écrivons, disons et faisons (ou ne faisons pas aussi); ce que nous déciderons avec ce congrès sera l’écommunisme ou le néo-communisme de France.
  • a commenté 2018-10-21 20:16:29 +0200
    Est-ce que la référence à un idéal est suffisante pour définir ce que pourrait être le communisme aujourd’hui ? Les choses pourraient être très simples si l’orientation politique actuelle prenait le chemin inverse de celui qui est appliqué quasiment en toute impunité. Les moyens techniques et économiques sont là. Imaginons un instant que la situation bascule et qu’une alternative puisse être proposée de façon crédible. Quelle serait l’éthique concrète qui en serait la référence et quels seraient les chantiers qui seraient immédiatement mis en oeuvre pour que les conditions d’une vie “normale” et satisfaisante soient données à tout un chacun. Il me semble aussi que le mot démocratie dans ses différentes déclinaisons devrait être centrale.
  • a publié dans Amendements
    Le communisme de notre temps
    2018-10-17 20:47:38 +0200