Initiatives - Congrès PCF

Solidarités écologistes
Contributeurs :

Dans de nombreuses communes, il y des territoires denses en couverture notamment les centres-villes et denses en population comme les quartiers de bâtiments comprenant des logements sociaux et des quartiers pavillonnaires. Les POS évoluent dans les communes de telle façon que la surface minimale pour construire une nouvelle maison ne cesse de baisser, poussant au passage les propriétaires des terrains concernées à mener une opération financière, notamment lorsqu'ils quittent leur maison. Cette logique conduit à une perte de végétation et de destruction de la biodiversité locale très souvent méconnue alors que les terres sont souvent de grande qualité. Elle s'oppose à la préconisation de la plupart des urbanistes et des architectes de remplacer les vieilles maisons et vieux bâtiments de centre ville par des habitations multiples en menant des opérations tiroirs, parce qu'il y a là beaucoup moins de terrains réutilisables pour la nature et que c'est une manière certes radicale de rénover les habitations dans le cadre de la réduction des consommations d'énergie. Nous devons donc la combattre et mieux encore. On peut organiser la création d'une association sur la commune pour d'une part recenser toutes ces biodiversités ignorées et d'autre part amener les propriétaires de ces terrains à les prêter à des familles pour disposer d'un potager s'ils ne le font pas eux-mêmes. On peut aussi imaginer, comme cela existe en Grande-Bretagne où ce mouvement a été lancé, recenser des terrains publics sur lesquels des familles pourraient aussi faire des potagers. Cela aura aussi pour conséquence d'améliorer la mixité sociale.

Les commentaires

  • a commenté 2018-03-27 16:34:45 +0200
    Bonjour Simon,

    Je viens de me relire et effectivement je ne suis pas assez clair!

    Il faut intervenir dans les communes pour:

    - densifier les centre-ville afin de répondre à toutes les crises actuelles, sans prendre encore sur les terres cultivables,
    - éviter une sur-densification dans les zones pavillonnaires pour conserver une nature utile à tou-te-s : voir le commentaire de Sylvie ci-dessous
    - empêcher les projets qui réduisent les terres agricoles

    La question qui nous est posée est celle de l’aménagement des zones denses d’habitation pour rendre ces quartiers agréables à vivre à tous leurs habitant-e-s, ce qui passe très surement par des infrastuctures d’éducation, de détente, de sport, de culture, de rencontres en plus grand nombre
  • a commenté 2018-03-27 16:00:06 +0200
    Le problème, c’est que si tu vas à l’encontre de la densification urbaine, tu produis nécessairement de l’étalement urbain. A l’heure actuelle, c’est l’équivalent de un département tous les 14ans de terres agricoles qui est “mangé” par l’étalement urbain. Est-ce raisonnable ? De plus, la diminution de la densité urbaine, conséquence de ta proposition, réduit les échelles critiques d’installation et de poursuite des services publics : Par exemple, les grandes zones pavillonnaires conduisent à une prolifération de la voiture comme moyen unique de déplacement, allant de fait à l’encontre de l’objectif écologique recherché. S’il faut choisir entre verticalité et horizontalité pour les nouvelles constructions, la rationalité doit conduire les communistes à opter pour la construction verticale…
  • a pris position défavorable 2018-03-27 16:00:06 +0200
  • a commenté 2018-03-06 20:53:07 +0100
    Échangeons sur le sujet et sur les solutions que nous pouvons proposer pour nous battre pour un développement respectueux de l’écologie et de l’environnement.
  • a pris position favorable 2018-03-06 20:53:07 +0100
  • a commenté 2018-03-05 18:30:03 +0100
    L’initiateur des Amap en France a créé un indicateur de besoin minimum de surface de production alimentaire par habitant. En utilisant cet indice on pourrait adjoindre à toute nouvelle création de logement social une surface non constructible et destinée à des productions maraichères.
  • a pris position important 2018-03-05 18:30:03 +0100
  • a pris position favorable 2018-03-05 18:30:03 +0100
  • a publié dans Initiatives 2018-02-26 11:23:55 +0100