Nouveaux modèles d'organisation - Congrès PCF

J'AI FROID...
Contributeurs :

DE VRAIS DÉBATS CONTRADICTOIRES VIVANTS AURONT-ILS LIEU ? VA-T-ON NOUS VOLER LES DÉBATS CLARIFICATEURS TANT DEMANDÉS SUR CE SITE ? DEVRA-T-ON SE CONTENTER DE TRIBUNES DANS L'HUMA POUR SE FAIRE UNE IDÉE ? VA-T-ON ASSISTER À DES JOUTES VERBALES PAR MÉDIAS INTERPOSÉS ? SOMMES-NOUS UNE GRANDE ORGANISATION CAPABLE DE SE RENFORCER PAR LA CONFRONTATION D'IDÉES ? LE CONGRÈS NE VA-T-IL ÊTRE QU'UN ENJEU DE POSTES ET DE POUVOIR ? S'ACHEMINE-T-ON VERS UN N-ième VOTE D'ADHÉRENTS POUR DES MOTIONS PRÉPARÉES PAR LES UNS OU LES AUTRES, SANS QU'IL Y AIT EU DE VÉRITABLES CONFRONTATIONS D´IDÉES... EN LIVE... SOUMISES À L'APPRÉCIATION DES MILITANTS ? COMMENT FAIRE POUR (RE)DONNER PLEINEMENT CONFIANCE À TOUS CEUX QUI BOUILLONNENT, TRÉPIGNENT, METTENT TOUS LEURS ESPOIRS EN UNE VÉRITABLE REMISE EN MOUVEMENT DU PARTI COMMUNISTE ? VA-T-ON SURPRENDRE TOUT LE MONDE EN TENANT À NOUVEAU LE PAVÉ, FIERS DE NOTRE HISTOIRE, FORTS DE NOS CONQUIS, ENTHOUSIASTES À REPRENDRE L'OFFENSIVE ? ...J'AI FROID...

Les commentaires

  • a commenté 2018-04-03 11:13:45 +0200
    Bonjour Hervé.

    Très peiné, par ton ressenti du début, mais ce n’est pas bien grave… J’ai appris qu’il n’était pas facile de faire passer sa façon d’être dans un simple écrit, voire même qu’il pouvait passer parfois le contraire…
    Pour te dire que j’ai juste décidé d’écrire en majuscules car, je n’arrive pas à faire respecter les mises en forme de mes textes contributifs (contrairement aux réponses comme ici), et donc il m’a semblé que la lisibilité était meilleure ainsi. Désolé et chagriné de t’avoir donné mauvaise impression, de la sorte.

    Sur le fond…

    D’accord avec tout ce que tu dis… Sache que je ne critique pas notre site ici, au contraire, j’y trouve beaucoup de choses d’intérêt et l’échange est fort.
    Ma crainte c’est la sortie…
    Bien sûr que c’est à chacun de nous d’aller à la réflexion, au débat, à l’échange…
    Aux sections à être animées du mieux possible…
    Mais je pense, pour des raisons diverses, que la grande majorité d’entre nous, et cela a souvent été le cas je pense, “fait réfléchir les autres”, fait confiance… et attend plus ou moins qu’on leur explique pour quelle motion voter, in fine…
    Cela ne me paraît pas être satisfaisant pour tous.

    On entend encore de vieux militants nous dire… tout n’est qu’histoire de postes ou de pouvoir… cela va finir comme d’hab’ par des motions des uns et des autres… plus ou moins faciles à lire… on ne les lira pas et on votera base commune comme on a toujours fait… ou bien les jeunes pousseront les vieux dehors…
    On lit des tribunes des uns qui font dire des choses aux autres…
    On te dit même parfois que les débats ont déjà eu lieu (Lol !)…
    On répond ad hominem à Pierre Laurent, à un autre, par articles interposés…
    Des propos sont travestis en direct en l’absence du concerné…
    On te dit : “invite lui un jour et l’autre le lendemain”. C’est vrai que, comme façon de faire se confronter les idées, c’est le top…
    Le problème aussi c’est que les débats de fond ont tellement été étouffés que quand ils ont lieu, maintenant parfois, ils explosent…

    Cela me fait froid dans le dos… oui !

    J’ai tant envie de penser, notamment à la lecture de l’enthousiasme et du trépignement que je lis ici, que notre parti va être capable de soumettre aux militants, en toute transparence et sereinement, bien avant des pages et des pages de motions, de beaux débats contradictoires et clarificateurs, en live !
    Cela pourrait passer par le tour de France des fédé par exemple, d’une belle table ronde à laquelle participerait des porteurs d’idées contradictoires… (des représentants des motions par exemple)… Jamais fait ça ?
    Ou la mise en place d’une chaîne internet sur laquelle organiser ces tables rondes ou débats…
    Enfin bref, ce doit être envisageable ça non ?

    Est-ce trop demander pour un congrès qui se veut extraordinaire et au regard de l’urgence sociétale ?

    On m’a scié les jambes à la sortie du travail avec les comités antilibéraux…
    Mes jambes ont repoussé…
    Je viens de ré-adhérer au parti…


    Merci Hervé pour cet échange qui m’a permis peut-être de clarifier un peu mon attente forte, et ma crainte.

    Stéphan, plein d’espoir (à nouveau).
  • a commenté 2018-04-03 09:14:50 +0200
    Bonjour Stephan,

    Je crois que chacun-e d’entre nous doit faire preuve d’humilité: écrire en majuscules traduit, me semble-t-il, un positionnement contraire, prenant tout le monde de haut, ce à quoi aucun individu ne peut et ne doit prétendre, surtout pas et plus parmi nous, éclairés par notre histoire nationale et internationale. Personne ne détient la vérité, si celle-ci existe réellement, surtout pour l’avenir.

    S’il est vrai que le débat sur ce site est très mal organisé, avec un outil totalement déplorable, situation incompréhensible pour moi, un certain débat a lieu ici et finalement aussi de façon très traditionnelle dans nos réunions physiques.

    Sur ce site, on peut tout de même s’exprimer et échanger, certes très péniblement. Mais, comme partout ailleurs, les communistes ne sont pas favorables encore à l’usage de ce type d’outils rendant universellement publics leurs écrits: et ceci est une véritable question puisque nous devons être tout juste près de 400 à avoir pour l’instant écrit quelque chose, de plus ou moins pertinent.

    Dans les réunions physiques, ce n’est pas non plus l’affluence (pour la Fédé du 95, 6 présent-e-s seulement sur 700 adhérent-e-s lors de la première réunion organisée à ce niveau – on verra ce soir si nous sommes plus nombreux pour les 2 autres réunions organisées conjointement, ce qui au passage est ubuesque!).

    Les rares réunions de ma section restent sur des échanges qui ne cessent de ressasser le passé: rien de bien motivant donc pour la réflexion collective qui est en panne, ce que j’explique par un par manque d’actions concrètes depuis des années avec les populations de notre territoire.

    C’est donc bien à chacun-e de nous de se réveiller, de faire l’effort de se documenter, de se former, de questionner les autres camarades en cas de difficulté de compréhension, de réfléchir à l’avenir, d’écouter les autres et de s’en tenir au thème de discussion en cours car trop d’entre nous ont tendance à diverger, digresser. Apprenons aussi pour les animateurs de nos débats à systématiquement introduire de façon brève un sujet, à synthétiser la discussion, même partiellement et à maintenir celle-ci sur le fond du sujet pour ne pas s’en éloigner et se disperser inefficacement. Il faut enfin faire un compte-rendu et le diffuser à tou-te-s les adhérent-e-s.

    Pour introduire un sujet, un support diffusable avant la réunion est aussi indispensable pour que chacun-e puisse se préparer.
  • a publié dans Nouveaux modèles d'organisation 2018-03-25 23:37:45 +0200