Conception et rôle de nos directions - Congrès PCF

L'humain d'abord et toujours.
Contributeurs :

J'ai une pensée pour tous mes Camarades du PCF, ceux qui ont lutté et quittés le Parti. Personnellement j'ai 20 ans de errance, et de questions sans réponses qui m'ont éloignés de mon parti auquel j'avais adhéré en 1976... Mon retour me met dans une situation d'étranger en situation irrégulière dans sa propre maison. Combien d'entreprises ont fermés, combien de militants se sont trouvés à la rue, seul sans soutien...100 000, 200 000, ou plus perdus, … Combien se posaient des questions qui sont restées sans réponses et se sont sentis isolés dans le groupe, et se sont exclus....100 000, 200 000 ou plus... Combien se sont sentis perdus alors que nous perdions des mairies que nous avions depuis la libération, que nous croyons acquises, et que la droite ou des sous marins nous ont fait perdre, laissant la aussi des camarades sur le carreau...100 000 OU 200 000 ou plus....Combien de Camarades ne se retrouvaient plus dans ses changements, abandons de la faucille et du marteau, abandon de la dictature du prolétariat, de la lutte de classe, glissement vers la social démocratie, des alliances improbables avec des gens qui nous phagocytes pour nous vider de nos forces....50 000 , 60 000 …. etc... Ne devrions nous pas partir des problèmes des gens pour rassembler, en tenant compte de leurs problèmes pour essayer d'avancer...a leur rythme, et surtout avec eux au lieu de leur donneur un plan et de les laisser seuls avec leurs problèmes ?.... Beaucoup de camarades ne sont plus adhérent mais sont toujours communistes, seulement les recontacter et les écouter pourrait nous faire faire un grand pas au niveau du renforcement, et de dépassement de cet individualisme, qui nous tue même dans notre Parti dans se putain de système Capitaliste. L'humain d'abord et toujours, c'est la clef de notre réussite ou de nos échecs...

Les commentaires