Amendements
Un nouvel internationalisme pour relever le défi de la mondialisation capitaliste - Congrès PCF

Après la chute du mur de Berlin
Contributeurs :

Page 14, ligne 37 remplacer "avoir cru" par "croire", et, ligne 39 "était une erreur" par "serait une erreur" ligne 39, remplacer après "...erreur", de la ligne 39 à 41, : " le PCF a condamné sans retour les défauts du système soviétique : dictature du Bureau Politique du Parti, suppression des libertés individuelles et collectives d'expression ou d'association, parti unique, adoption par le PCUS d'une philosophie officielle au nom d'une conception dogmatique et ossifiée du marxisme, toute puissance de la police politique, gestion bureaucratique de l'appareil de production, etc.. Ces défauts réels ont été un élément puissant de défiguration de l'idéal communiste auprès des peuples, et ont entraîné l'effondrement de l'URSS sans que ses peuples ne se mobilisent pour en défendre les conquêtes sociales. Le PCF poursuit avec ténacité, etc.."

Les commentaires