Amendements - Congrès PCF

AMENDEMENTS
Contributeurs :

NOTA: la première page indiquée est celle du document adressé à chaque communiste comprenant l’ensemble des textes, la deuxième page indiquée est celle du document internet «POUR UN MANIFESTE DU PARTI COMMUNISTE DU XXIe SIÈCLE Proposition de base commune de discussion pour le 38ème congrès du PCF» en PDF page 66 Page 7- paragraphe concernant 2017 Après: Malgré la forte demande d’autonomie des communistes exprimée très majoritairement en conférence nationale, le PCF rajouter: «et après avoir consulté par vote les communistes à jour de cotisations» s’aligne derrière…………. page 70 Page 14- Chapitre 3.2 Un processus révolutionnaire Après: l’avancée d’une sécurité d’emploi ou de formation rajouter «,étape vers le salaire à vie,» avec des activités de développement des ………….. page 71 Page 15- Chapitre 3.3 Porter un projet communiste - § Des objectifs sociaux transformateurs Après:L’emploi au cœur de la transformation sociale : notre proposition de sécurité d’emploi et de formation «,étape vers le salaire à vie,» Après:nous voulons avancer vers une sécurité d’emploi et de formation «,étape vers le salaire à vie,» permettant à chacune et chacun de……. page 75 Page 22- Chapitre 4.3 Une autre construction européenne -Avant dernier § Après: «Cela souligne l’insuffisance grave du travail collectif qui aurait dû être initié par les directions nationales successives » remplacer «en même temps que leur incapacité à prendre des initiatives d’action sur ces enjeux.» par «notamment en popularisant le travail de nos élus européens, leur combat et propositions ainsi que le travail du PCF au sein du PGE qui auraient pu et dû permettre des initiatives d’action des communistes sur ces enjeux. » page 75 Avant dernier § Modifier: «Si nous ne pourrons sans doute pas trancher ces questions au prochain congrès, il est indispensable de les instruire et de les confronter à la réalité de grandes batailles populaires permettant à la fois de porter la colère et de remporter des victoires». par « Si nous ne pourrons sans doute pas trancher toutes ces questions au prochain congrès, il est indispensable de les instruire et de les confronter à la réalité de grandes batailles populaires permettant à la fois de porter la colère et de remporter des victoires. Page 75 Avant dernier • Page 23- Avant dernier • Après: «• contre la militarisation du bloc européen accélérant la course folle vers des conflits majeurs ;» rajouter «notamment en agissant pour quitter l’OTAN» page 77 Page 25 et 26 - Chapitre 5.2 Le rôle irremplaçable du Parti communiste page 77 à la fin du 1er § Page 25 à la fin du 1er § Chapitre 5.2 «La conception de l’entente qui a prévalu s’est opposée jusqu’ici à tout cela et a conduit à notre effacement» Remplacer «effacement» par «affaiblissement» page 77 après le 2ème § Page 26 à la fin du 1er § Chapitre 5.2 Le Parti communiste français vise plus que jamais la conquête du pouvoir d’État. Dans la mondialisation capitaliste, le rôle des États reste majeur et le Parti communiste français ne saurait se désintéresser de l’État français, 6e puissance mondiale. Nous avons déjà détenu une petite part du pouvoir d’État, ce qui a puissamment contribué à apporter des transformations profondes à notre pays : droit de vote et d’éligibilité des femmes, Sécurité sociale, statut général de la fonction publique, nationalisations, loi de solidarité et de renouvellement urbains… Dans une situation qui appelle des transformations plus radicales encore, mêlant processus au long cours, seuils et ruptures, le Parti communiste français vise plus que jamais la conquête du pouvoir d’État. Pour autant, le PCF ne vise pas à se substituer simplement à une autre force à la tête de cette machinerie. Cette conquête vaut pour nous en ce qu’elle s’inscrit dans notre combat visant à ce que ceux et celles qui produisent les richesses gagnent le pouvoir de décider. Nous visons, dans ce sens, la constitution d’une nouvelle République. Tout le pouvoir ne réside pas, ni n’a vocation à résider dans l’État. Les lieux de pouvoir sont pluriels. Nous visons la conquête de pouvoirs des salarié·e·s à l’échelle de l’entreprise. Nous visons la conquête de pouvoirs dans les différentes institutions, trop souvent fermées à l’initiative et au contrôle populaires. Nous visons la conquête de pouvoirs dans les collectivités. Dans ce sens, nous aspirons à une décentralisation des pouvoirs au plus près des citoyennes et des citoyens et nous mobilisons contre le démantèlement de la démocratie de proximité. Page 79 3ème § Page 29- Chapitre 6 – Pour un Parti communiste utile, agissant, audacieux et novateur, internationaliste et révolutionnaire 3ème § Je trouve inutilement polémique et propose de supprimer: «Mais les directions nationales successives n’ont pas su ou voulu créer les conditions de la réflexion collective des communistes pour qu’ils et elles s’approprient ces travaux et les enrichissent. Sous prétexte de faciliter un rassemblement a minima, la direction n’a jamais cherché à faire le travail de simplification populaire de nos propositions dans le débat public avec des initiatives d’action capables de rassembler. » page 81 Page 32- Chapitre 6.5 Travailler à une nouvelle organisation du parti et à son renforcement 1- Amendement aux statuts pour supprimer la possibilité de textes alternatifs. Je ne développe pas, chacun a pu mesurer les dérives que cela produit! 2- Le CN doit être réduit en nombre de manière significative et notamment cesser d’être une armée mexicaine qui sous couvert d’équilibre de «sensibilités» conduit à l’inefficacité. Sensibilités forcément représentée par les secrétaires départementaux membres de droit. page 82 Page 34- Chapitre 6.7 Partage d’informations, communication et bataille pour L’Humanité Après «Le contenu de la communication nationale du parti est très critiqué. En liaison avec des décisions de réorientation politique, nos moyens de communication doivent en particulier être des outils au service de la bataille d’idées précise sur nos propositions et permettre une identification du parti.» rajouter: «Étudier la création d’un média internet clairement identifié comme étant le média TV du PCF» Argument: Si LFI l’a fait nous pouvons sans doute y parvenir Nous ne partons pas de rien avec nos organes de presses écrites "amis" tel l'Huma, la Marseillaise, le Patriote, le Travailleur Catalan et sans doute d’autres moins de ma région que je ne connais pas sont autant de points d’appui. Avec aussi nos camarades techniciens, journalistes des TV publiques ou privées qui ont le savoir faire. Je constate aussi pléthores de "reportages" amateurs qui circulent sur les réseaux sociaux et qui sont autant de témoignages de luttes syndicales, associatives, sans oublier les publications des prises de parole aux Assemblée de nos élus députés ou sénateurs. Donc nous avons la matière, le savoir faire. Sans doute se pose la question des moyens. Et quand je vois l’énergie de bien des camarades à partager des messages sur Facebook, Twitter, etc, je pense que la publicité de ce média du PCF serait via les réseaux sociaux d’une efficacité remarquable! OBSERVATION COMPLÉMENTAIRE Je pense que le congrès devrait adopter quelques revendications programmatiques phares telles le smic à 1800€ net au 01/01/2019 base du salaire à vie, la semaine de 32h, les premiers Kilowattheure et Mètre cube d’eau gratuit, transports du quotidien gratuit, le statut de l’élu par exemple. (liste non exhaustive). Propositions qui interpellent mais à mon avis ouvrent de façon simple le débat sur le coût du capital, des services publics, du droit à toutes et tous d’être actrices et auteurs de la vie politique du local au national. Le 13 octobre 2018 Jacques Pongy Cellule Villeneuve les Avignon Section Gard Rhodanien Fédération PCF du Gard

Les commentaires