Amendements - Congrès PCF

Urgence majeure du collapsus environemental en cours et du désarmement nucléaire
Contributeurs :

Je pense que le texte de congrès devrait commencer par une déclaration d’alerte sur l’urgence (environ 30 ans pour agir de façon décisive) par rapport au désastre écologique (pas seulement climatique !) et au danger MORTEL qu’il présente pour l’humanité, en le mettant en relation avec ce système de production et d’échanges qu’est le capitalisme et son caractère intrinsèquement mortifère. La préservation de l’environnement est incompatible avec le fait de vouloir le maximum de profit dans le minimum de temps. Les problèmes climatiques et environnementaux nécessitent une gestion à long et moyen terme, et globale, et donc une planification en temps et espace. Par ailleurs tenir ce propos conduit à poser les problèmes de la guerre et de la paix. Les ressources gigantesques à mobiliser financières et humaines pour faire face aux conséquences actuelles et futures du désastre sont d’un tel niveau qu’on ne peut les trouver qu’au niveau des moyens militaires, financiers et humains. La bataille pour l’environnement, centrale au niveau global, tire avec elle celle contre l’armement nucléaire en premier lieu, et plus globalement celle contre le système de production et d’échanges du capitalisme.

Les commentaires

  • a commenté 2018-10-28 15:18:11 +0100
    En fait je ne sais pas comment changer ma proposition d’amendement, je n’y ai plus accès sur le site ou alors je n’ai pas compris comment le faire. Or donc je l’ai re-rédigé comme suit:
    Nous entrons dans une « zone des tempêtes » qui peut tout emporter et provoquer la fin de l’humanité. Les deux dangers majeurs auxquels nous sommes exposés à court terme sont une guerre nucléaire et la destruction du biotope, climat et biodiversité, qui a permis à notre humanité d’émerger et de se développer.
    Ces deux dangers sont fondamentalement liés au système capitaliste lequel comme disait Jaurès « porte en lui la guerre comme la nuée en son flanc, l’orage ».
    Les conséquences des dysfonctionnements dus aux modifications du climat se font déjà sentir et exposent dès aujourd’hui des populations nombreuses à des catastrophes de plus en plus graves. Il y a urgence à s’attaquer à ces conséquences et les moyens existent, mais ces moyens sont d’une ampleur telle qu’ils nécessitent une vision planétaire et une planification à court moyen et long terme.
    Les ressources nécessaires sont telles qu’on ne peut les trouver que dans les crédits consacrés à la guerre et en premier lieu à l’arme nucléaire. La lutte pour la signature et le respect du traité d’interdiction des armes nucléaires doit être un axe de notre politique et être une contribution majeure à la sauvegarde de l’humanité par la sauvegarde de l’environnement et la préservation des zones et populations déjà touchées.
    Cette situation, due au système de production et d’échanges capitaliste génère une crise fondamentale dont la solution ne se trouve pas au sein dudit système qui ne fonctionne que pour générer le maximum de profit dans le minimum de temps, incompatible avec les nécessités ci-dessus évoquées. La situation écologique/climatique conduira à des collapsus majeurs dans différents domaines, certains déjà en cours, avec des régressions sociales, économiques, idéologiques, culturelles. Telle est la situation et la responsabilité du PCF qui est de mener ce combat qui est fondamentalement un combat de classe.
  • a commenté 2018-10-26 16:37:19 +0200
    Environnemental, excusez la faute, je ne vois pas comment rectifier…
  • a publié dans Amendements - Préambule 2018-10-26 16:36:04 +0200