Amendements - Relever les défis de la crise - Congrès PCF

La démocratie comme issue à la crise
Contributeurs :

Amendement Page 9 après la ligne 12 rajouter le titre 2.X La démocratie comme issue à la crise et le paragraphe suivant L’élection d’E Macron a mis en évidence la montée en force d’une technostructure douillettement élevée au sein des institutions de l’état, pantouflant dans les entreprises privées. Nombre de ceux ci sont aujourd’hui aux commandes des entreprises du Cac 40. Cette aristocratie libérale se comporte en fondé de pouvoir des actionnaires, coupant dans les dépenses sociales pour mieux servir les plus riches et n’hésitant pas réduite débat démocratique, action des collectivités, droits des travailleurs A ce monde ultra libéral qui a de plus en plus du mal à se parer des atours de la modernité on cherche à n’opposer que des forces nationalistes, autoritaires porteuses d’un visage du capitalisme plus national et protectionniste. Pourtant l’exigence de changer les institutions monte, de plus en plus de citoyens n’en peuvent plus d’être réduits aux rôles de spectateurs ou de consommateurs. Il faut mesurer le message politique de l’abstention. Il faut entendre le refus de discrimination dans les représentations politiques. Il faut entendre l’inquiétude vis à vis de médias de plus en plus dépendants des forces de l’argent. Il faut mesurer l’impact de la proposition d’une 6ième République. Cette recherche d’institutions nouvelles mais aussi de nouveaux droits, de respect et d’approfondissement des libertés mobilise de plus en plus de citoyens sous des formes différentes, elle agite les organisations syndicales privées de droits par les lois travail, les associations privées de moyens par l’austérité, mais aussi des corps constitués ainsi le syndicat de la magistrature demande une séparation claire des pouvoirs. Aux luttes pour des droits d’intervention dans la gestion des entreprises viennent s’ajouter la recherche de libertés nouvelles, droits d’intervention dans la cité ; contrôle des élus, droits du parlement, suppression de l’élection directe du Pdt… L’accélération des connaissances et des techniques qui exclue les citoyens de choix essentiel et la digitalisation en marche de la société pose aussi des questions et suscitent débats et mécontentements, fracture numérique, dématérialisation de la démocratie, exclusion. Le PCF pourrais proposer à l’instar de la commission bio éthique une instance démocratique de débat autour de la e-éthique, cette proposition pourrait trouver sa place dans un document fondamental du PCF, sur les libertés, les droits et les nouvelles institutions nécessaires en France et en Europe.

Les commentaires