Amendements
Pour une nouvelle stratégie de rassemblement et d'unité populaire - Congrès PCF

Amendement: « L’APRES MACRON: UN PACTE CITOYEN DES FORCES DE GAUCHE ET ECOLOGISTES
Contributeurs :

Proposition d’amendement – Julien RUIZ (section Haute Lande) Page 19 Chapitre 5-5, après la ligne 30 rajouter le chapitre suivant : « L’APRES MACRON: UN PACTE CITOYEN DES FORCES DE GAUCHE ET ECOLOGISTES POUR LA TRANSFORMATION SOCIALE ET ECOLOGIQUE » « C’est dans ces rassemblements qu’il nous revient de proposer un chemin nouveau pour préparer l’après Macron, un chemin inédit pour la transformation sociale et écologique de la France. La situation politique en France et en Europe, marquée par une crise sans précédent, porteuse de potentialités mais aussi de dangers, l’exige. Des millions de Français sont en recherche de débouchés et d’efficacité politiques. Le PCF ne se résigner à les voir privés de perspective, laisser un grand nombre d’entre eux sans horizons, « enfermés » dans le renoncement, la résignation, voire pour certains dans les votes d’extrême droite. C’est pourquoi, le PCF propose un pacte citoyen des forces de gauche et écologistes pour la transformation sociale et écologique. Il ne peut s’agir de recommencer les impasses du passé. Mais bien au contraire de concevoir la dynamique de rassemblement et d’union de façon totalement neuve. Cela suppose de ne plus rétrécir à priori le champ du rassemblement possible. Cela suppose aussi de ne pas et plus partir a priori des programmes, des visions et des conceptions des partis de gauche eux mêmes, mais plutôt des potentialités que révèle la période et qui s’expriment dans les différents mouvements sociaux, les grandes attentes et les dynamiques sociales et citoyennes. - Sur les enjeux travail et de sa transformation du travail de plus en posé par les salariés dans les entreprises et dans toutes les catégories (de l’ouvrier au cadre supérieure) ; - sur la question des salaires, du pouvoir d’achat (1ere préoccupation des Français) et donc de la répartition des richesses ; - sur la place et le rôle des services publics dans une vision élargie et modernisée comme moyen d’a nouveau maitriser le sens et les moyens du développement des territoire été du pays ; - sur la transition énergétique et écologique de plus en plus pointée par les français dans sa dimension « systémique » ;… » Garder le paragraphe de la ligne 31 a 32 « Il nous faut tendre la main… jusqu'à …à priori » et poursuivre par « sur ces questions et enjeux posés par les luttes, les attentes sociales et citoyennes » Il y a matière, à partir de ces réalités, ces potentialités, à engager une dynamique de débat et de construction d’un socle commun pour la transformation du pays qui rassemble citoyens et forces politiques de gauche. Cette conception neuve du rassemblement et de l’union appelle a renouveler la pratique politique et le rôle du parti communiste. Un parti qui sache en permanence puiser dans la société et dans les réalités nouvelles en mouvement les moyens et les ressorts pour construire et faire cheminer un mouvement populaire de transformation, en l’inscrivant dans la durée et en faisant appel à chaque moment à l’intelligence et à l’intervention citoyenne. Un parti qui, par son action autonome irremplaçable, ses idées, ses propositions contribue au débat et au cheminement des solutions, au dépassement des obstacles. Un parti enfin qui prenne toute sa part dans les majorités et dans les lieux de pouvoir, de la commune jusqu’aux affaires du pays.» Puis laisser le dernier paragraphe « «S’attaquer à la domination………..jusqu’à……… pour réorienter notre stratégie et l’ancrer »

Les commentaires