Communication - Congrès PCF

La visibilité de notre combat communiste, notre communication
Contributeurs :

C’est enfoncer une porte ouverte que de dire que la communication audiovisuelle et numérique est un outil essentiel aujourd’hui. Notre force est celle que nous déployons sur le terrain, mais on sent bien que nous perdons pied peu à peu face à la grosse machinerie des médias. Nous cumulons plusieurs difficultés :  La faiblesse de nos outils numériques (dispersion, manque de convivialité du site, absence de liaison entre eux, harmonisation,…),  L’inégalité des militant-e-s face aux outils numériques,  Une succession d’initiatives qui dispersent nos efforts et ne permettent pas de construire une communication avant/après,  Une efficacité en matière de communication qui reste irrégulière,  Le manque de valorisation de nos propositions communistes,  Et probablement dans la dernière période les visions différentes au niveau de la direction nationale en matière de stratégie. Je suis aussi persuadé que l’on peut faire nettement mieux et que l’on doit investir fortement dans ce domaine. Quelques pistes :  Une équipe nationale de communication suffisamment étoffée : o En effectif, o En compétences pluridisciplinaires, o Disponible pour former les militants dans les Fédérations, o Réactive pour alimenter les militants en argumentation o Interactive avec nos représentations nationales (CEN, CN, députés, sénateurs, députés européens)  Mettre en place une charte graphique unique quels que soient les supports  Notre couleur est le rouge ; le bleu turquoise genre FI n’a rien à faire dans nos logos comme je l’ai vu encore dernièrement sur le pupitre des Etats Généraux du Progrès Social  Engager des sessions de formation des militants : o Utilisation des outils numériques o Rédaction de tracts o Communication en public  Remettre en route les alertes de passages dans les médias  Et pas seulement du secrétaire national  Refondre rapidement le site internet pour qu’il soit plus convivial et opérationnel,  Mettre sur le site les liens avec les différents blogs de nos dirigeants et élus.  Engager une campagne nationale contre l’ostracisme du PCF dans les médias : o Alimenter trimestriellement les militants en statistiques de passages dans les médias o Conférence de presse où quelque chose d’équivalent On a besoin de déculpabiliser les militants face à cette difficulté de la communication. On a besoin d’enclencher une dynamique de succès vis-à-vis de ce mur.

Les commentaires

  • a commenté 2018-04-03 17:33:35 +0200
    Je partage les suggestions de Jean Jacques. En effet lisibilité/visibilité sont intimement liées. Notre charte graphique peut y contribuer notamment lors des élections. Le rouge est bien notre couleur mais y adjoindre celles du drapeau de la paix me semblerait judicieux car elles symbolisent une harmonie.
  • a pris position favorable 2018-04-03 17:33:35 +0200
  • a commenté 2018-03-06 17:44:07 +0100
    Il s’agit là de questions importantes, mais derrière il y a la question des moyens que le parti n’a plus.

    Démonstration ? Nous avons lâché de fait notre quotidien l’Huma qui est lui même en difficulté. Notre journal défend certes toujours nos idées, mais se distillent aussi des avis qui n’est pas forcément partagés par les camarades et qui ne sont pas toujours discuté dans le journal. Je continue malgré tout régulièrement à participer aux souscriptions de notre journal.

    Le réseau Cerise, créé par l’Huma, ne se développe pas à sa juste valeur. Ce n’est sans doute pas pour rien que l’Huma en deuxième page met des infos concernant fesse de bouc que nous devrions condamner plus vigoureusement. Nous devrions investir d’autres réseaux sociaux quitte à dupliquer nos interventions sur les réseaux du capital (fesse de bouc, twitter et consort). Des outils existent pour faire cela. Mais cela nécessite un investissement financier et une “publicité”. En avons nous les moyens ?
  • a pris position important 2018-03-06 17:44:07 +0100
  • a commenté 2018-03-04 18:22:19 +0100
    il me paraît indispensable d’arriver à contrebalancer le travail de désinformation des “grands” medias aux mains de qqs grands capitalistes comme Dassault, Pinault, Bolloré, , Bouygues, Niel… Ils conditionnent les esprits de la majorité des citoyens à la doctrine TINA, il n’y aurait pas d’autre alternative que le libéralisme. Les gens ne se révoltent donc pas et sont désabusés. Donc il faut arriver à nous imposer dans dans ces médias numériques et télévisuels , surtout ces derniers qui font des ravages et formatent les gens. Je ne serais pas contre des actions fortes d’occupation des plateaux télé comme le firent dans leur temps les intermittents du spectacle et en dénonçant l’inefficacité ou "la partialité " du CSA. On nous invisibilise. Même dans la salle des colonnes à l’Assemblée Nationale, nos députés sont rarement questionnés par les journalistes: il est indispensable qu’ils s’imposent davantage. Pourquoi seraient-ce toujours M. Corbieres, Coquerel ou Bompard qui seraient tjs interwievés? Notre travail de militant sur le terrain (quartiers, lieux de travail etc..) est fondamental pour notre visibilité et montrer qu’une alternative est possible, que d’autres choix politiques existent mais les moyens de nous imposer dans les medias télévisuels et radios me paraissent fondamental pour exister auprès des gens.
  • a pris position favorable 2018-03-04 18:22:19 +0100
  • a commenté 2018-03-01 20:30:35 +0100
    et ça néanmoins été un plaisir de te lire camarade. Simple et efficace, je partage le propos!
  • a pris position favorable 2018-03-01 20:30:34 +0100
  • a commenté 2018-02-12 19:35:59 +0100
    J’avais soigneusement mis en forme ma contribution. La recopie sur cette page donne une suite au kilomètre. Je souhaite du plaisir à ceux qui la liront.
  • a publié dans Communication 2018-02-12 19:31:32 +0100