Conception et rôle de nos directions - Congrès PCF

Organisation démocratique concrète du national aux cellules
Contributeurs :

(Ce billet est une répétition d'un billet déjà posté dans le chantier "nouveaux modèles d'organisation" : http://congres2018.pcf.fr/41548/organisation_d_mocratique_concr_te_du_national_aux_cellules) Il s'agit de se munir d'institutions et de procédures qui permettent aux militants à tout moment de s'assuré que leur voix est entendue et prise en compte. Nos statuts doivent par exemple obliger toute instance de décision (comité départemental, assemblée générale, comité de section, etc...) a communiquer au militants un ordre du jour en amont de la rencontre ainsi qu'un compte-rendu de prise de décision en aval. De même, sur ces comptes-rendus doivent être précisé dans le cas de votes de représentants, quels mandats leur sont accordés. Exemple: Si une section est partagée à 50/50 sur la date du prochain congrès, ses militants doivent pouvoir vérifier que le mandat accordé à ses représentants était d'exprimer cette position divisée et qu'ils l'ont respecté. Dans certains cas comme l'élection de délégués pour le congrès, on peut très bien assurer une pluralité des représentation grâce à un vote par points (https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thode_Borda). Une institution nationale de contrôle du respect de ces procédures peut être créée afin que chaque militant puisse y recourir. On peut très bien l'imaginer comme étant tirée au sort parmi les militants par exemple. Cet ensemble de mesures et procédures n'a pas vocation à fliquer à tout va ou partir du principe que nos représentants son malhonnête. C'est tout le contraire !! Il s'agit d'assurer à chaque militant que sa voix est entendue et prise en compte. Il s'agit d'éviter des pertes de confiance qui n'auraient pas lieu d'être entre les militants et les institutions du PCF et qui se traduisent trop souvent par une fuite de nos forces vives. Il s'agit tout simplement de bon sens gr^ce à de bonnes pratiques.

Les commentaires

  • a commenté 2018-02-09 12:36:17 +0100
    Bonjour, Aurélien,
    Ce que je propose c’est la Désignation par Reconnaissance à bulletin secret, c’est le premier arrivé en tête qui doit assumer la responsabilité en jeu. Du Local au national tout se passe de la même manière. Voir Consulter les Contributions Hors Chantier : Manifeste pour une Démocratie Communiste. Alors, ce sont les idées qui l’emportent sur le choix des personnes. Ces dernières ne sont que de passage, mais les idées perdurent et sont en perpétuel mouvement. L’avantage, c’est que la Responsabilité de chacun y est totale, car Désigner quelqu’un suppose de la connaître donc de démultiplier les actions militantes, cela tisse des liens. Personne alors ne sait qui va arriver en tête, par contre cela dira qu’à un moment donné c’est telle ou telle personne qui doit assumer telle ou telle responsabilité. C’est à partir d’un jugement individuel au départ qui après dépouillement des bulletins constitue un jugement collectif qui fait alors force de loi. Aucune contestation possible. Si le premier n’accepte pas la mission elle est proposée au second. Etc.. Si la personne ne convainc plus elle ne sera pas réélue, mais pourra de nouveau assumer ce poste ou d’autres pour X ou X raison. Rien n’est figé. Ce sont les idées qui guident notre politique. Cela va favoriser la Cohérence Démocratique entre les idées qui viennent du bas et du haut et surtout activer la mise en cohérence entre l’Économie et les réponses sociales à apporter. Nous ne sommes ni dans un Centralisme Démocratique qui descend du haut vers le bas, ni dans une remontée exclusive des idées dont le bas dicte ce que doit faire l’exécutif. Quant à la structuration des dirigeants cela partira toujours du bas et vers le haut, car ce qui est visé ici c’est la structuration pyramidale de l’excellence de la politique, de dirigeants élus en toute Confiance. La confiance sera totale, car si toute la structure utilise la Dém Com, il n’y a aucune contestation possible. De plus cela ne blesse personne, c’est l’évolution des idées qui jouent pleinement son rôle. Ainsi chacun est en responsabilité quand il désigne qui il veut voir aux commandes des instances supérieures pour telle ou telle responsabilité. Cela va favoriser la reconstitution d’un Parti de Masse et de Classe, car la Démocratie Communiste permet la reconnaissance du Potentiel politique de Chacun. La transversalité va alors démultiplier les contacts et les aspirations politiques.
  • a commenté 2018-01-21 13:29:19 +0100
    Oui la bureaucratie est un outil pour créer le consensus. Si rédiger des Ordre du jour, veiller à les envoyer en temps et en heure, réaliser des comptes rendu de réunions, des pv d’AG peut être fastidieux et demande du temps, cela est pourtant un outil démocratique premier.
  • a pris position important 2018-01-21 13:29:18 +0100
  • a pris position favorable 2018-01-21 13:29:18 +0100
  • a publié dans Conception et rôle de nos directions 2017-12-19 18:01:41 +0100