Initiatives - Congrès PCF

Internationalisme et le PCF.
Contributeurs :

Les Communistes du Canton de Villeneuve Les Avignon, Section Bagnols-sur-Cèze, Fédération du Gard, réunis en réunion de Cellule, le lundi 26 mars 2018, ont débattu dans le cadre du 38e Congrès de la question de l’internationalisme et le P.C.F. Ils ont décidé à l’unanimité qu’un souhait soit envoyé à la Direction du parti sur cette question. Dans un monde bousculé par une concentration du capital exponentielle et concurrentielle, déjà analysée par Marx, ils estiment que la politique extérieure et l'analyse du P.C.F ne sont pas à la hauteur pour que les Communistes comprennent et combattent ce défi historique d’une contre-révolution engagée sur la planète. Pour reprendre la formule de Bernard Thibaud : « la Troisième Guerre Mondiale est sociale » et comme écrivait Marx, « la lutte des travailleurs est nationale dans sa forme mais internationale dans son contenu ». Les Camarades ont souligné que les multinationales et la finance sont les premiers acteurs de cette « mondialisation » capitaliste. Les rapports au travail, la gestion des entreprises, surtout multinationales, peuvent-elles s’affranchir de la lutte de classes , quand 1 salarié sur 5 dans le monde, bientôt 2 sur 5, dépendent d’une multinationale ( filiales, sous-traitance, travailleurs détachés, « ubérisés », intérimaires, etc.) Peuvent-ils croire au pouvoir des gouvernements nationaux quand les décisions sont prises au niveau d’un groupe mondial ? Il nous faut reconquérir une vraie démarche sur les lieux de travail pour gagner de nouveaux droits de gestion et d’intervention au niveau de la gouvernance de ces groupes et/ou multinationales ? Et sans réponse de solidarité internationale de luttes, de perspectives pour sortir de ce qui apparaît insurmontable pour les travailleurs, la dite « mondialisation », jamais qualifiée, présentée comme une marche du Monde naturelle, est ressentie comme inéluctable. Combien de nationalismes, parfois dans notre propre camp syndical ou politique, se nourrissent de cette « mondialisation » ? Il leur apparaît que le PCF est trop replié sur la question européenne et qui plus est dans des alliances sociales-démocrates, au détriment d’échanges d’expériences diverses et de combats avec les Partis Communistes avec leurs réflexions propres, leurs cheminement originaux vers le socialisme. Ils pensent que présenter notre combat politique dans l’U.E comme un champ d’avenir et de possibles n’est plus crédible aux yeux des peuples. Les prochaines élections européennes ne peuvent pas s’aborder comme une simple échéance électorale d’alliances avec des sociaux-démocrates qui portent et pratiquent les valeurs de l’U.E. Nous devons porter le projet Communiste dans une convergence Communiste européenne. Ce système capitaliste qui perdure dans un monde nouveau nous interpelle sur plusieurs points cruciaux qui ne peuvent se réduire au national. La lutte de classes est mondiale de fait ! La Paix et le désarmement, en particulier nucléaire, les migrations, l’écologie, la guerre pour l’eau et alimentaire, l’indépendance monétaire, l’U.E, les rapports au travail, la gestion des entreprises, peuvent-ils s’affranchir de la lutte de classes internationale ? Quelle analyse du P.C.F. sur les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) qui pèsent 45 % de la population de la planète, près du quart de sa richesse et les deux tiers de sa croissance dans le cadre de nouveaux types d’échanges économiques ? Les Communistes imaginent-ils, que ces défis majeurs peuvent trouver réponse sans un échange, une réflexion, un travail commun, des convergences de luttes des Partis Communistes, partis de lutte de classes par nature ? L’exigence d’une visibilité Communiste Internationale pour les classes laborieuses et ouvrant des perspectives à la concentration faramineuse du capital et de sa circulation qui agglomèrent les travailleurs en concurrence dans des multinationales bien au-delà des frontières nationales et qui s’opèrent sous nos yeux ébahis, doit être à l’ordre du jour de notre Congrès et prendre une place revalorisée, avec des décisions concrètes. Pour la Cellule Le Secrétaire DECLOSMENIL Dominique

Les commentaires

  • a publié dans Initiatives 2018-03-30 16:33:11 +0200