Amendements
Le communisme de notre temps - Congrès PCF

Explication entre Démocratie Communiste et Démocratie participative
Contributeurs :

Page 13 – en lieu et place des lignes de 14 à 20 ---- (*) La Démocratie participative ne dit pas la possibilité d'une totale implication des salariés eux-mêmes dans la politique de gestion de l'entreprise. Les salariés peuvent très bien participer en suivant la politique de dirigeants à obédiance capitalistique à l'entreprise. La maîtrise à part entière des richesses créées par les salariés-eux mêmes ne pourra pas alors être effective. ****** ce qui donne et renforce : **** La démocratie communiste d’intervention doit être popularisée pour devenir un principe actif, un impératif des politiques publiques, avec de réels moyens d’intervention des Citoyens. Elle suppose la création de nouveaux pouvoirs conquis par les salariés eux-mêmes à l'entreprise et consolidés par de nouvelles lois. Un essor, considérable des libertés, et la conquête d’une égalité effective, en faisant en sorte que Chacun dispose des moyens nécessaires à son accomplissement doivent voir le jour. Le rôle des Salariés à l’entreprise et des populations concernées doit prédominer, en lieu et place du monopole du capital et de ses représentants. Cet enjeu est au cœur de la lutte de classes d’aujourd’hui. Il s’agit de transformer les gestions d’entreprises pour leur faire assumer un but d’efficacité sociale, territoriale et écologique. Il faut aussi de nouvelles institutions permettant l’intervention populaire à tous les niveaux (des collectivités territoriales à l’État). De plus, l'égalité des Droits des actionnaires doit être imposée par la loi : Un actionnaire une voix pour en finir avec la prédominance de l'épaisseur des portefeuilles. Ainsi une nouvelle République allant de pair avec une nouvelle construction européenne peut voir le jour démocratiquement si l'électorat se prononce en ce sens. ***

Les commentaires