Amendements
Le communisme de notre temps - Congrès PCF

La force de propositions communiste - Révolution démocratique
Contributeurs :

Page 10 – en lieu et place des lignes de 40 à 45 --- Un effort de renouvellement, et d'activation d'un bouillonnement d'idées novatrices est en effet devant nous. Au-delà de la bataille des idées classiques, la force de propositions communistes va contrer tout ce qui relève du Capitalisme, par le simple fait de révéler le communisme décrit dans ce Manifeste. Car l’idéal communiste, longtemps identifié au grand espoir soulevé dans le monde par la révolution soviétique et l’édification de l’URSS à partir d’une Russie arriérée, a été défiguré par de terribles dérives du système soviétique et a été atteint par son effondrement dans une crise profonde. En France le Parti Communiste a toujours œuvré pour un Communisme à la française où la Démocratie y a toutjous été prépondérante. Ainsi en n'ayant pas changé son identification, et aujourd'hui en avec ce manifeste il devient plus mature. Il est en capacité de transmuter sur lui-même et devenir plus communiste que jamais. ***** Page 11 – lignes 6 entre révolution et des rapports rajouté démocratique --- Cela signifie une révolution démocratique des rapports sociaux de production : ***

Les commentaires

  • a commenté 2018-10-26 10:31:55 +0200
    Je suis bien d’accord avec ce que tu dis sur les terribles dérives du système soviétique. Mais s’imaginer que “Au-delà de la bataille des idées classiques, la force de propositions communistes va contrer tout ce qui relève du Capitalisme, par le simple fait de révéler le communisme décrit dans ce Manifeste” me semble recéler une analyse insuffisante de ces dérives soviétiques que tu dénonces, à savoir le rôle dirigeant, d’avant garde, etc., d’un parti guide, un parti qui dicte au peuple ce qu’il doit penser, parce qu’il est muni d’un “marxisme vivant”.. Il suffirait, selon ton texte, de se placer à un carrefour et de crier dans un haut parleur “oyez bonnes gens, ce que propose le PCF”, pour convaincre tout le monde. D’une part, les propositions de la base commune sur la démocratie dans la société communiste sont en gros celle du PCF depuis belle lurette, et d’autre part le chemin pour dépasser le capitalisme passe par des luttes multiformes ou les communistes doivent être constamment à l’écoute de ce que disent les citoyen-nes, débattre partout avec eux en proposant leurs analyses et leurs initiatives. C’est dans les luttes, dans la pratique sociale, et dans les débats, que nos idées, enrichies de tous les courants d’idée humanistes, progressistes, marxistes ou pas, produits par la société, peuvent gagner en influence.

    Le silence presque total de la base commune sur les luttes féministes, les luttes contre le patriarcat, les luttes contre le racisme et la xénophobie et surtout le rôle mineur attribué à la question cruciale du réchauffement climatique, de l’écologie, etc., montre assez 1) qu’il ne suffit pas de “révéler le communisme décrit dans ce texte” , qui est bien lacunaire, pour convaincre; d’autre part ce silence sur des éléments aussi importants montre le danger de confier la direction du PCF a un courant capable de semblables myopies, au surplus avec " l’ambition d’être à l’avant garde des luttes et des idées".
  • a publié dans Amendements
    Le communisme de notre temps
    2018-10-25 05:36:58 +0200