Amendements
Le communisme de notre temps - Congrès PCF

Pour renforcer le texte 3 amendements
Contributeurs :

Page 10 – à la lignes 4 rajouté après radicale : et révolutionnaire --- Le projet communiste vise une transformation radicale et révolutionnaire de notre société pour une société de partage des richesses, mais aussi des pouvoirs, des savoirs et des rôles : une société sans classes, sans guerres, dépassant les nations ; une société où exploitation et aliénations sont abolies. En cela le communisme s’oppose radicalement au capitalisme et à son idéologie, le libéralisme. ***** Page 10 – entre les lignes 13 et 14 pour expliciter - l'Individu Intégral (*) rajouter ---- (*) « L'Individu intégral » doit être maître de A à Z de sa vie politique, sociale, et économique. Toute suprématie, toute domination, toute hiérarchisation, fait barrage à l'émergence d'un « l'Individu intégral ». L'individu est aliéné par le Capitalisme, et pour se libérer de ses chaînes, il a besoin des codes du Communisme. Si Chacun dit ce qu'il veut, s'il Désigne par Reconnaissance qui il veut, à chaque fois qu'il le peut, il activera l'évolution permanente de son développement et de son épanouissement individuel et intellectuel. C'est ainsi, que le libre développement de Chacun activera les conditions du libre développement de Tous. De plus avec la Dem Com, L'Émancipation des travailleurs sera réellement l'œuvre des travailleurs eux-mêmes . ***** Page 10 – lignes 14 entre construire et doive contribuer rajouter : - avec la Démocratie Communiste - (*) Renforcer partout où c'est possible, pour que le lecteur du manifeste puisse en comprendre sa profondeur et surtout en capter les signifiants les plus importants, les plus déterminants pour s'imprégner véritablement des changements profonds qu'apporte le manifeste. Ici l'écrit et le langage doivent porter haut le Communiste. --- ce qui donne --- **** En ce sens, les luttes immédiates à organiser et les rassemblements à construire avec la Démocratie Communiste doivent contribuer à ouvrir le chemin vers cette nouvelle société. Le commu­nisme est donc inséparable d’objectifs sociaux ambitieux, de pouvoirs et de moyens financiers nouveaux qui dessinent une étape radicale vers le but final. ****

Les commentaires