Initiatives - Congrès PCF

Révolution permanente des solidarités - Rémunération du Bénévolat
Contributeurs :

Pour qu'une étape qualitative et forcément quantitative des solidarités il nous faut assoir un Communisme contemporain dans toute la société et quelque soit les actions que nous menons je suggère : Apport de la Démocratie Communiste dans la Révolution permanente du Prolétariat (1) C'est à la lumière des relectures des textes de Marx, que les intellectuels Marxistes contemporains, nous décortiquent ses théories et sa politique pour mieux en comprendre le sens et son étendue réellement possible au monde actuel. Ainsi nous pouvons et nous devons dorénavant enrichir notre politique du Marxisme contemporain et l'y inclure dans nos actions et notre pratique politique pour la transmettre ainsi, et la diffuser à la société tout entière. Dès lors, nous pouvons, nous devons impulser une Révolution en permanence prolétarienne inédite, pacifiquement, démocratiquement et économiquement viable pour tous. La pratique devançant toujours la théorie, le Manifeste pour une Démocratie Communiste n'est que la proposition d'un processus démocratique inédit, ou la théorie y est absente, mais qui se nourrit, se conforte et s'étoffe aujourd'hui à la lumière du Marxisme contemporain. Cette Démocratie a l'ambition au-delà du Congrès extraordinaire, d'aller vers une société sans classe ou le capitalisme (le Profit) disparaît et ou l'économie/politique du Prolétariat réinjecte le Profit qu'amassent les Capitalistes, dans le circuit de la socialisation de la société, pour que la Croissance Sociale s'active et évolue sans cesse, permettant ainsi à la société de devenir de plus en plus humaine. Pour que le prolétariat puisse prendre les commandes de l'État, en lieu et place de l'État centralisateur et oppresseur d'aujourd'hui, les classes populaires et les couches moyennes ont intérêt à pratiquer la Démocratie communiste pour activer une économie/politique ou chacun y est partie prenante, et de la même manière pour tous, que ce soit à l'entreprise, dans les milieux associatifs, dans la citoyenneté et dans les institutions de l'État. Le prolétariat, le plus conscient de l'être, pourra alors mener campagne lors des prochaines élections Européennes pour une Économie/politique, qui se doit de créer une Monnaie Commune Nationale à partir de l'Euro et qui par ricochet pourrait faire boule de neige dans toute l'Europe pour transformer la Monnaie capitaliste en une Monnaie Commune Européenne généralisée. Ainsi toutes les campagnes électorales à venir, pourront se poursuivre avec les mêmes perspectives, la même intensité, et les mêmes impulsions économiques, pour la prise de tous les Pouvoirs par le Prolétariat dans toute la société, et tout particulièrement à partir des Communes. Pour en finir avec les Classes Dominantes(2), le Prolétariat doit prendre son avenir économico/politique en main comme du temps de la Commune de Paris. Dès que les classes dominantes auront disparu, le Prolétariat n'existera plus, mais il aura transformé la Société, l'État, la Nation, la République, l'Europe, le Monde, sans que jamais plus le Capitalisme ne puisse se réapproprier la force du travail individuel et collectif de tous les peuples. Le dépassement des contradictions pourra alors s'activer dans des débats délibératifs démocratiquement organisés, s'appuyant sur la réalité, la nécessité et l'utilité d'une économie/politique en perpétuelle évolution. En procédant ainsi, nous allons balayer d'un revers de main et cela dès à présent, toutes les velléités des Classes Dominantes actuelles. En effet ces dernières sont à bout de souffle, elles ne sont plus en mesure d'être dans le dynamisme d'hier, du temps de leur Révolution bourgeoise contre l'Aristocratie et la Monarchie, qui ont quasiment disparu des écrans radar. À l'image de ce qu'à initier la Commune de Paris, à savoir prendre tous les pouvoirs économiquement et démocratiquement, le Prolétariat d'aujourd'hui s'il le veut, et s'il utilise partout la Démocratie Communiste pour s'unir et s'organiser va anesthésier les Classes dominantes actuelles, car elles ne seront plus, alors en mesure, d'imposer quoi que ce soit. Aujourd'hui la Croissance Capitaliste est à la hausse, et de fait, la Croissance Sociale reste toujours dans une Décroissance sociale terrifiante. Le chômage produit toujours ses ravages sociétaux, le pouvoir d'achat et les conditions de vie régressent très fortement, et avec la disparition progressive des Services Publics la paupérisation de la société ne peut que s'étendre. Cette société libérale, est à bout de souffle, elle ne peut plus tenir face à un Prolétariat déterminé, qui aspire, lui, à l'épanouissement humain et à une vie meilleure pour tous, il a tout à gagner. Elle ne sera même plus en mesure d'affronter violemment un Prolétariat qui en se dotant de sa propre démocratie, de sa propre économie/politique, n'aura nulle envie d'en découdre violemment avec elle. La meilleure des barricades aujourd'hui c'est la Dem Com. Pour faire la guerre il faut être deux à vouloir la faire. C'est en s'activant dans la Démocratie Communiste que chacun y trouvera la solidarité sociale et politique, la fraternité, le réconfort, l'épanouissement, la détermination, la volonté et le dynamisme révolutionnaire pour transformer en profondeur toute la société. 1. Prolétariat : couches sociales qui vivent du travail, soumises à l'exploitation terrifiante du Capitalisme. Depuis la Révolution Française, le prolétariat, c'est élargi, la Bourgeoisie n'a pas disparu, elle s'est prolétarisée, elle travaille. La classe ouvrière n'a pas disparu, elle s'est transformée, elle s'est élargie, elle travaille sur les claviers, mais elle est tout autant exploitée, sinon plus qu'hier au regard de la masse de l'accumulation des capitaux. La paupérisation, de toutes les couches sociales, s'élargit, les plus démunis, les couches populaires et les classes moyennes vivent moins bien aujourd'hui qu'hier. Le Prolétariat est totalement dépendant de l'économie capitaliste. Il n'a pas son économie propre. 2. Classes Dominantes : Celles qui prennent le Pouvoir en lieu et place du Prolétariat, dans une économie capitaliste mondialisée. La plupart des acteurs des Classes dominantes font partie du Prolétariat, mais la soif du Pouvoir pour protéger leurs biens, les contraints à agir en faveur de leur portefeuille d'actions, plus qu'en faveur de leur feuille de paye. Ils ne veulent pas voir disparaître leur magot. Un actionnaire dans la Démocratie Communiste comptera pour Un. En effet la caution morale, de l'épaisseur d'un portefeuille d'actions n'a aucun sens, c'est la conscience d'un actionnaire qui doit compter pour Un et non l'épaisseur de son portefeuille d'action, et quelles que soient les circonstances, cela change tout. Aline Béziat – Rochefort - 2 février 2018 Vous trouverez le Manifeste pour une Démocratie Communiste dans les textes Hors chantier. Il démontre qu'avec une monnaie commune nous pouvons et nous devons rémunérer le Bénévolat. Toute peine mérite salaire. Les solidarités ont une valeur, que l'on doit pouvoir échanger avec l'intermédiaire d'une Monnaie Commune.

Les commentaires

  • a commenté 2018-02-28 18:57:40 +0100
    Re Stéphan
    Nous sommes sur la même longueur d’onde. Il est vrai que dans le Parti nous avons un énorme problème de langage, j’espère que le Congrès va changer tout cela, mais c’est très très lent 10 ans que je me bats pour tout cela. Hélas c’est parce que nous restons figés dans le Combat contre le capitalisme car nous n’avons pas vu depuis des lustres que c’est en Construisant du Communisme sur le plan Local et National et voir plus si affinité, qu’alors nous mettrons à mal le Capitalisme. C’est pour cela qu’il nous faut mettre en avant notre Démocratie celle que je propose car pour l’heure celle que nous pratiquons dans le Parti marche sur la tête, même si tout n’est pas mauvais bien sûr. C’est alors que ceux qui pour l’heure ne voient aucune issue à la sortie au Capitalisme et tout particulièrement les abstentionnistes, vont pouvoir y voir plus clair si nous osons parler de Démocratie et d’économie communiste. C’est pour cela qu’il nous faut expliquer ce qu’est la Démocratie Communiste (Voir Manifeste pour une Démocratie Communiste dans hors chantier) pour en voir toutes les implications et notamment pour la création d’un Circuit bancaire sans profit possible et avec une Monnaie commune, et c’est possible. Ce Manifeste a été écrit en 2015 mais ce qui est fabuleux quand je tire le fil du communisme j’évolue, j’invente, je suis dans le dynamisme de la Construction. Ce texte de 2015 bien sûr il y a les bases essentielles mais aujourd’hui j’y rajouterai mes interventions qui se trouvent dans les différents chantiers. J’avance en permanence car se sont les camarades qui me font avancer. Les camarades s’interrogent sur des questions qui ne m’étaient pas venues spécialement à l’esprit et qui justement en me positionnant sur le communisme, mes réponses deviennent évidentes et très rapidement, et donc j’en rajoute une couche.

    C’est une évidence nous avons un obstacle à franchir celui du langage. Je me désaliène du Capitalisme car je donne du sens aux choses pour justement permettre à mes interlocuteurs d’y voir plus clair. Le véritable clivage c’est Capitalisme/Communisme et non Droite/Gauche cette bouillie issue de la Démocratie Libérale. Si tu es un militant tu sais qu’il nous faut être clair, pour se faire comprendre du plus grand nombre. Donc il faut donner du sens en toute chose c’est déterminant. À Croissance que je nomme volontairement Capitaliste j’oppose la Croissance Sociale, à Démocratie Communiste je dénonce les méfaits de la Démocratie libérale faite de compétitivités électoralistes et de professionnalisme etc. etc. que la Dem Com elle ne peut pas produire. Il nous faut revoir la notion de Prolétariat, de Couches Dominantes etc. etc. C’est une évidence ce que nous nous avons en tête, le commun des mortels ne peut pas l’avoir. Nous avons compris Marx l’électeur lui est loin de tout cela par contre si nous lui apportons les bonnes explications il n’est pas plus bête que nous, il comprendra très vite l’intérêt du Communisme. Mais il nous faut partir de ce qu’il a dans la tête et te toutes les manipulations qu’active le Capitalisme. Par exemple, C’est en expliquant : que la valeur d’une Marchandise c’est le temps socialement nécessaire à sa production, ou ce qu’est la baisse tendancielle du taux de Profit que les gens comprennent très vite comment fonctionne le capitalisme, et alors ils verront qu’il ne suffit plus de pleurnicher, de se plaindre, ou même trouver scandaleux ce que produit le Capitalisme, mais si de plus on explique ce qu’est et ce que l’on peut faire avec la Dem Com alors on ouvre les esprits et les gens pourront alors rentrer dans la danse. Car c’est une évidence sans le rapport de force d’un Prolétariat conscient de sa classe et de sa force et donc de tout ce qu’il peut produire, le PCF reste à genoux.

    Nos dirigeants ne pensent pas à tout cela hélas, même si je commence à ressentir quelques effets positifs mais c’est très très lent. Moi aussi, alors que le Parti se bat contre le prélèvement à la source, je dis eh bien moi si, je suis d’accord mais à la condition que tout le monde, les entreprises comme les particuliers soient prélevés à la source, car c’est une évidence dans ce cas les Paradis fiscaux et l’optimisation fiscale c’est terminé. Comme quoi nos dirigeants sont encore enfermés dans la tambouille du Capitalisme, ils ne nous invitent toujours pas à Construire le Communisme. Faut-il attendre le Congrès pour mettre tout cela sur la place publique ? Moi je ne m’en prive pas, mais évidemment cela n’a aucun impact alors que si National mettait tout cela en pleine lumière sur la place publique cela changerait profondément la donne. Tu vois nous avons du répondant pour tout changer.

    Si le cœur t’en dit va voir sur le Chantier Europe j’en rajoute pas mal.

    Fraternellement.
  • a publié dans Initiatives 2018-02-02 10:40:13 +0100