Amendements
Le communisme de notre temps - Congrès PCF

Temps de travail - BCE Banques d'Etats à Taux zéro
Contributeurs :

Page 11 – en lieu et place des lignes de 47 à 55 --- Après le contenu du travail rajouter « de diminuer le temps de travail, » Après ligne 55 après les entreprise rajouter « publiques et privées » **** Ce système pleinement réalisé permettrait de supprimer le chômage, de révolutionner le contenu du travail, de diminuer le temps de travail, de dépasser l’opposition travail-hors travail, tout en répondant au besoin de souplesse, de progrès et d’adaptabilité de la production moderne. Il ouvre la voie à une nouvelle organisation des temps de la vie, donnant à toutes et tous plus de temps pour se former, plus de temps à consacrer à sa famille, plus de temps pour la vie sociale. Progresser dans sa construction est inséparable de la défense et de la promotion d’une protection sociale efficace parce que financée à partir des richesses créées dans les entreprises publiques et privées. Des éléments essentiels d’avancées immédiates vers ce projet ont déjà fait l’objet d’une proposition de loi des députés communistes. **** Page 12 – avant la ligne 8 rajouter : --- La création monétaire par la BCE à taux zéro en alimantant les Banques Publiques d'Etats sans profits réalisable elles financeront l'intégralité du secteur et des services publics. Il n'existera plus d'intérêts de la dette. Plus un service bancaire mis à la disposition des particuliers et des associations (*) *** (*) Ceci est très important pour la copréhension de la suite tout part de la BCE **** Page 12 – en lieu et place des lignes de 8 à 13 --- La création monétaire par la BCE à taux zéro en alimantant les Banques Publiques d'Etats sans profits réalisable financeront l'intégralité du secteur et des services publics. Il n'existera plus d'intérêts de la dette. Les services publics doivent être une pierre angulaire de la construction d’une nouvelle citoyenneté et de la promotion de biens communs dans tous les domaines. Il s’agit au-delà de la contestation de domination de l’Union européenne par le marché et la concurrence aveugle, de proposer à l'électorat en France et en Europe la constitution de Banques d'États à Taux zéro pour promouvoir un système de coopération où les services publics rénovés ou de nouvelles entreprises publiques joueraient un rôle décisif d’entraînement pour un développement social dans toute l'Europe. Cette nouvelle économie pourrait devenir la tête de pont du développement mondial pour la satisfaction des besoins de tous, tout en préservant notre planète des dégradations du Capitalisme mondialisé. ***

Les commentaires