Amendements
Pour un Parti communiste utile, agissant, audacieux et novateur, internationaliste et révolutionnaire - Congrès PCF

Modification page 24 du chapitre 6-7 lignes 11 à 19 "Bataille pour l'Humanité"
Contributeurs :

Certains passages du texte renvoient à ce qui était l'organe central du Parti. Cela n'est plus et n'est plus possible au risque de dénaturer ce qu'est devenu l'Huma. L'assemblée de section de Cagnes-Sur-Mer (06) réunie le 26.10 a adopté à l'unanimité l'amendement proposé par Jean-François Téaldi qui vise à remplacer totalement les lignes 11 à 19 du chapitre 6-7 page 24 "Bataille pour l'Humanité par celles-ci: "L’Humanité : l’existence du journal est menacée. Le journal demeure quotidiennement le vecteur des idées de progrès, des valeurs et des combats émancipateurs dans le pays et dans le monde. Les communistes financent, vendent, diffusent et promeuvent L’Huma. Ils et elles la lisent quotidiennement. Ils s'engagent à favoriser son rayonnement".

Les commentaires

  • a commenté 2018-11-12 18:02:11 +0100
    La question du journal l’Humanité, comme du magazine l’Humanité Dimanche est pour moi délicate. Nous avons tous constaté l’évolution de ces deux presses depuis la fin de l’époque “organe central du parti communiste”. La question qui se pose pour moi est celle posée par le glissement de la “ligne politique”. L’Humanité est certes un vecteur d’idées de progrès etc… comme tu le dis, mais c’est aussi un vecteur pour des forces politiques qui ont comme objectif la disparition du PCF. Je cible bien évidemment la France Insoumise et jean Luc Mélenchon que nos deux organes de presse soutiennent sans trop de limites. L’Huma-Dimanche est devenu depuis la nouvelle formule “Le magazine des alternatives”. Pourquoi pas, mais en tant que communiste je me pose la question suivante: face aux combats idéologiques, face à la main-mise des forces de la bourgeoisie et de la finance sur la plupart des médias, face aux censures permanentes qui frappent les communistes, leurs activités, propositions et celles de leurs élus, nous avons besoin d’une presse qui porte cette bataille idéologique. La direction de l’Humanité ne mets plus cet objectif en priorité. Pourquoi et qui l’a décidé? Pour avoir à deux reprises débattus avec des diffuseurs de cette presse(je n’ose plus écrire de NOTRE presse) j’ai appris que nombreux sont les lecteurs et abonnés de l’Humanité qui font cette critique. Si le journal espère gonfler ses ventes avec les populistes de la FI, il se trompe car ce sont avant tout des anti-communistes. On constate déjà dans l’Huma des formes de censure sur des positions du parti qui ne correspondent pas à la ligne politique de sa direction. Ou cela va-t-il s’arrêter? Tout ce bilan fait que je n’ai plus la motivation de “contribuer à favoriser son rayonnement”.