Amendements - Relever les défis de la crise - Congrès PCF

6/1 , Relancer l’organisation du parti à l’entreprise Amendement
Contributeurs :

Amendement Page 21 supprimer les lignes 28-29-30-31-51-52-53-54-55 et remplacer par le texte ci-dessous : Il ne s’agit plus de Recréer MAIS de construire une nouvelle activité des communistes dans les entreprises et les territoires à partir des réalités d’aujourd’hui, du mode de production capitaliste et du salariat. Une nouvelle activité du parti à l’entreprise non plus pour « éclairer » les salariés mais comme outil à leur service pour se rassembler et construire les projets d’avenir de leur entreprise afin qu’elle réponde aux besoins de la population en terme de qualité, coùt, de mode production qui préserve l’environnement ect… MAIS aussi de permettre aux salariés de contester le pouvoir des directions d’entreprise aux actionnaires. Si nos organisations, dans les entreprises ont périclité ce n’est certainement pas en allant chercher les responsabilités à la direction de notre parti, ce qui reviendrait à dire changeons les dirigeants et tout ira bien. Les restructurations industrielles massives : Les nouveaux modes de production capitaliste, l’externalisation des activités, sous traitances, délocalisations, précarisation du salariat, politique du stock 0 et du flux tendu, la casse de secteurs entiers de la production nationale et les profondes mutations urbaines et sociales ont totalement déstructuré nos bases organisées. Force est de constater aussi que le départ massif en retraite des animatrices et animateurs de nos structures d’entreprises a créé un vide qui n’a pas été comblé parce que notre activité politique sur le lieu de travail n’avait plus l’attrait des salariés ni même des syndicalistes. Reconstruire une organisation communiste dans les entreprises ne résultera donc pas d’un simple volontarisme. Pour y parvenir il nous faut impérativement proposer une perspective et des pratiques en adéquation avec ce que sont les salariés d’aujourd’hui et leurs aspirations. Il ne peut donc s’agir de renouer avec un passé révolu mais de faire du neuf. Il ne faut pas refaire ce que nous avons fait et déployé dans les entreprises mais repenser notre rôle politique à l’entreprise. Sur la question de la finalité du travail et des conditions de la production de biens et du rôle de l’entreprise qui répondent aux besoins de la population et non à celui des actionnaires. Repenser l’activité du parti à l’entreprise à partir de la réalité des entreprises, des nouveaux modes de production capitalistes et de la réalité du salariat . Aujourd’hui ce n’est pas tant une activité dans les entreprises comme nous avons su le faire mais à partir des territoires liant population et salariés sur les questions de l’aménagement du territoire et de la réponse aux besoins. On ne doit pas construire une entreprise pour créer des emplois mais en premier pour produire des biens utiles à la population. Par conséquent quelles formations et quelles créations d’emplois pour y parvenir ?

Les commentaires