Amendements - Congrès PCF

ligne 27 page 11 les chantiers: ne pas refaire le monde entre nous mais s'ouvrir à lui
Contributeurs :

Les communistes ont un projet : la société éco-communiste du 21ème siècle pour que l’individu soit libéré des dominations et des discriminations que le capitalisme lui fait subir. Cette société est sans classes car l’’individu y est libéré non seulement de la domination capitaliste sur son travail mais aussi des autres discriminations de genre, de culture, d’origine sociale, ethnique, culturelle et géographique. Alors nous pouvons parler de l’»individu intégral » de la société éco-communiste. Les communistes ouvrent dès à présent les chantiers de l’éco-communisme. La lutte contre les dominations et discriminations par le genre, les origines sociales, ethniques ou géographiques, la sécurité formation-emploi qui garantit à chacun un salaire et une formation à vie, la propriété sociale (nationalisations, économie sociale… ) , l’émancipation des travailleurs qui décident avec les citoyens, les associations de consommateurs et d'usagers quoi produire, comment et pour qui, la planification démocratique pour la satisfaction des besoins humains, la gratuité des biens communs et des services publics, la transition écologique, le droit et l'accès à la culture pour tous, la réappropriation publique de la monnaie et du crédit pour le développement de l’industrie et pour la transition écologique, la démocratie participative, le désarmement et la paix : tels sont quelques chantiers de l’éco-communisme. Notre parti a poursuivi depuis des années un effort de réflexion au sujet du dépassement du capitalisme dans ses revues et à travers des conférences thématiques. Nos parlementaires font un travail remarquable par la proposition de lois transformatrices. Ces réflexions doivent devenir le bien commun des communistes au moyen d’une plate- forme thématique « les chantiers du communisme » sur le site du parti. Cette réflexion doit se poursuivre par l’écriture d’un Manifeste pour l’éco-communisme du 21ème siècle pour le prochain centenaire de notre parti. Les communistes n’abandonnent pas la dénonciation du capitalisme et de ses politiques antipopulaires mais il y ajoute une attention à tout ce qui bouge autour d’eux dans la parole des classes populaires, dans les revendications des travailleurs en lutte et qui révèle un besoin de société nouvelle. C’est regarder la société avec un œil neuf pour voir le nouveau naître de l’ancien. En même temps que les communistes dénoncent le capitalisme et ses politiques, ils militent pour un changement de société et proposent des objectifs de transformation communiste de la société. Ils en font des batailles politiques locales et/ou nationales. Les communistes échangent leur expérience militante sur la plate forme des « Chantiers du communisme ». Les chantiers du communisme ne sont pas un repli sur soi. Il ne s’agit pas de refaire le monde entre communistes. Les chantiers du communisme sont un aller et retour entre nos idées de transformation éco-communiste de la société et leur réception dans le débat avec la société et en particulier les classes populaires. Les chantiers du communisme ne sont jamais aboutis tant ils prennent en compte continuellement les réflexions des travailleurs, les revendications transformatrices des luttes, les attentes nouvelles des classes populaires, les évolutions du capitalisme en France et dans le monde. Pratiquement ce débat permanent entre nous et la société réclame un effort militant tenace et imaginatif, des directions mobilisées à tous les niveaux pour le soutien et l’organisation. Les chantiers du communisme doivent entraîner un renouveau du Parti comme intellectuel collectif. Les chantiers du communisme sont ouverts à toutes celles et ceux qui veulent sortir du capitalisme mondialisé pour construire un monde nouveau. Citoyens, syndicalistes, membres d’association d’éducation populaire, militants politiques sont les bienvenus. Nous voulons rassembler autour des chantiers de l’éco-communisme .Selon le contexte et l’état de nos forces, les communistes peuvent créer localement des chantiers de la société éco-communiste ouverts à toutes et à tous.

Les commentaires