Amendements - Congrès PCF

Remplacer le préambule par une courte introduction
Contributeurs :

Pages 3,4 et 5 Remplacer le préambule par le texte ci-dessous : Introduction « Notre 38ème Congrès est vital Le capitalisme a fait son temps. Alors que le niveau atteint par les connaissances et les techniques ouvre de nouveaux horizons à l'humanité, notre mode de développement la conduit au suicide. Le réchauffement climatique, la mise en cause de la biodiversité, les désordres environnementaux, les guerres et les injustices, les inégalités qui s’accroissent comme jamais, mettent le devenir humain en péril. L’humanité peut disparaitre. Il faut sortir du capitalisme, avant qu'il ne détruise l'humanité en même temps que la planète. Il y a urgence. Le communisme est, en 2018, en grande difficulté sur tous les continents (car comment qualifier l’expérience menée en Chine ?) et un nouvel internationalisme des peuples est à inventer. En France, dans l'imaginaire des jeunes générations, le PCF est souvent rangé au rayon poussiéreux de l'histoire. Pourtant, notre base commune affirme et prouve, au moment le modèle capitaliste s’est étendu, sans alternative, sur toute la surface du globe, au moment où la révolution numérique fait de la planète, un village il n’a jamais été aussi urgent de privilégier « L’Humain d’abord » et de « rallumer les étoiles ». Le communisme est de nouveau à l’ordre du jour car en proposant le dépassement du capitalisme et la construction d’un monde nouveau, il répond aux défis posés par le capitalisme financier mondialisé. C’est la raison pour laquelle nous pensons que la rédaction d’un manifeste du communisme du XXIème siècle s’impose. La base commune de notre 38ème congrès en jette les bases et propose que ce texte fondateur soit rédigé, pour les cent ans de notre organisation, par toutes celles et tous ceux qui veulent changer le monde.

Les commentaires