Communication - Congrès PCF

PROCESSUS D'ELABORATION DE LA BASE COMMUNE DE DISCUSSION
Contributeurs :

On a pu penser avoir obtenu une avancée démocratique avec l'inscription dans les statuts de proposition de textes alternatifs permettant à tous les points de vue de s'exprimer. Mais ceux-ci sont ils entendus ? J'ai constaté lors de la préparation du dernier congrès dans notre assemblée de section que la plupart des camarades n'avaient pas lu ces textes et avaient plutôt porté leur attention sur le texte "officiel" bien que les autres ne soient pas dénués d'intérêt et pour preuve l'importance croissante des suffrages recueillis au vote final. Cette méthode favorise-t-elle le rassemblement ou au contraire accentue les tendances ? Ne vaudrait-il pas mieux ne présenter au vote qu'un seul texte tenant compte de tous les autres ? Alors il aurait fallu que la base commune ne soit élaborée qu'après le dépôt de tous les textes en présence afin que la commission ad hoc composée de toutes les parties puisse en faire la synthèse en vue de proposer une base de discussion unique au vote des adhérents. Il me semble que ce processus plus démocratique permettrait d'éviter la dispersion des communistes même s'il nécessite une petite évolution des statuts. Maryse Bazinet - section de Rochefort - charente maritime

Les commentaires

  • a publié dans Communication 2018-02-07 10:08:03 +0100