Amendements - Congrès PCF

Quelle société nous voulons?
Contributeurs :

REMARQUE GÉNÉRALE Auteur : Francis ROGARD Le texte proposé ne donne pas les clefs indispensables pour construire cette nouvelle société, cette société «  liberté égalité fraternité » dont nous devons être porteurs. Toutes les études sociologiques montrent qu’on attend les communistes sur des propositions d’avenir pas uniquement sur des positions défensives. Il faut définir cette société à partir de l’existant, des expériences qui vont dans le sens que nous souhaitons et non penser qu’elle est définie simplement en mettant le mot communiste. Malheureusement dans le texte on retrouve des idées rebattues et non les éléments qui permettent de définir la société que nous voulons. Oui la place du parti en entreprise est importante mais comment ? Et la place sur les réseaux sociaux qui sont le lieu de confrontation des idées et des appels aux rassemblements ou est-elle dans le texte ? Nulle part n’apparaît la notion de commun, élément déterminant de cette nouvelle société et aussi mot clef des expériences faites en ce qui concerne le transport, l’eau, le savoir, l’air, le pôle sud en tant que biens communs mais aussi l’information, le logiciel … qui correspondent à des expériences alternatives anticapitaliste ou la gouvernance est posée hors de toute propriété privée. Et la VI ème république ? qui commence a être réclamée majoritairement, elle n’apparaît pas dans le texte, on passe directement au communisme ? Et l’écologie ? comment une donnée fondamentale peut-elle ne pas apparaître au cœur du texte alors que majoritairement la liaison entre capitalisme et destruction de la planète est devenue une évidence. Les assises de l'écologie du parti ont pourtant fait des propositions. Il apparaît aussi clairement dans le texte que c’est de la faute des dirigeants du parti, mais nous sommes tous responsables de la vie du parti et une organisation plus transversale, en réseau comme il faudrait que soit le parti devra entraîner une responsabilité accrue de chacun. Quelle est la proposition du texte pour faire vivre ce type d’organisation?souvent on oublie dans le texte de faire une analyse en se suffisant de donner la responsabilité aux dirigeants.Remplacer les dirigeants comme facteur pour un communiste du XXI ème siècle est ridicule. On voit que tous les éléments fondamentaux pour construire une société nouvelle à partir des évolutions de la société ne sont pas dans le texte. Un texte du XIX (manifeste ! hégémonie culturelle!marxiste à la papa !...) ne peut définir un communisme du XXI ième.

Les commentaires