Communication - Congrès PCF

Mener une bataille d'idées à visée hégémonique
Contributeurs :

Contribution collective de la section PCF de Saint-Maur-des-Fossés (94) : ++++++++++++++++++++++++++ 1) Concernant les personnes à qui nous souhaitons nous adresser et nos « cibles » de communication, il nous semble que notre communication doit : * Viser à s’adresser au plus grand nombre (i.e. avoir une visée universelle) si nous souhaitons être en capacité d’unir tous ceux qui subissent, à des degrés divers, les méfaits du capitalisme et d’obtenir un soutien majoritaire à nos propositions, * Avoir de ce fait pour objectif principal d’être directe et concrète en mettant en avant des mots d’ordre clairs et compréhensibles par tous (sortir des formules technocratiques). ++++++++++++++++++++++++++ 2) Pour mieux lier nos batailles locales et notre communication nationale, il convient à notre sens de : * En amont de nos niches parlementaires, diffuser aux sections des argumentaires autour de nos propositions de lois « phares » pour que les militants s’emploient à faire monter la conscience populaire autour de nos projets et leur donnent de la force via des signatures de pétition, des tracts ou des réunions publiques. Ceci nous aiderait à imposer notre agenda et à mettre en débat nos idées sur la place publique. * Pour mieux faire connaître nos projets, mettre à disposition de toutes les sections sur le site national une banque de modèles de tract « génériques » (non datés et classés par thématique) déclinant de manière simple chacun de nos principaux axes programmatiques pour que les sections puissent s’en emparer et les adapter en fonction de l’actualité locale. * Plus valoriser et mieux faire connaître le soutien que nous apportons à des démarches alternatives (Scop-Ti, CoopCycle...) et à des luttes menées par d’autres formations (syndicats, collectifs kurdes...), à tout ce qui constitue des pas en avant pour développer la culture critique des citoyens, en insistant par ailleurs sur les victoires qui peuvent être obtenues ici et là quand une mobilisation collective se met en place. ++++++++++++++++++++++++++ 3) Pour rompre le mur du silence, nous devons créer nos propres réseaux de diffusion d’information et renforcer leurs interconnexions : * Systématiser les pages Facebook et les blogs / sites web animés par des sections en donnant une visibilité (liens, partages...) aux sites des fédérations sur le site national et aux sites des sections sur les sites fédéraux. * Envisager une Web-TV s’appuyant sur le fond d’archives du PCF (Ciné-Archives...) et proposant quelques émissions d’actualité et d’analyse hebdomadaires couplées à des débats, des échanges, des extraits des conférences de presse de nos élus... * Saisir les moments historiques pour faire des campagnes d’éducation populaire autour d’affiches et de réunions publiques (Bicentenaire de la naissance de Marx, Centenaire du PCF, Dates anniversaires de la création de la Sécurité Sociale ou de la nationalisation d’entreprises de services publics...) afin de valoriser l’actualité du communisme et l’apport du PCF à l’histoire de notre pays. * Nous inspirer des démarches d’agit prop permettant de faire des coups médiatiques comme ont su le faire Attac ou FI ces dernières années, en proposant des images et un storytelling forts aux média que nous convions à nos initiatives (approfondir la réflexion sur l’aspect visuel des évènements que nous proposons). * Ne pas hésiter à mettre de grandes affiches sur la façade de Colonel Fabien pour la libération de prisonniers (Salah Hamouri, Marwan Barghouti...) ou pour contribuer à populariser nos campagnes (lutte contre le coût du capital, sécurité emploi-formation...) ++++++++++++++++++++++++++ 4) Pour rendre immédiatement identifiable une production du PCF et mieux faire entendre nos différences / spécificités, il convient d’en finir avec l’étiquette Front de Gauche qui ne veut plus dire grand-chose pour nos concitoyens (comme l'ont démontré les dernières élections législatives) et qui continue par ailleurs d’entretenir la confusion avec le Parti de Gauche et Jean-Luc Mélenchon. ++++++++++++++++++++++++++ 5) Pour poursuivre la mobilisation et la bataille pour l’Humanité, il serait souhaitable d’avoir en permanence à disposition des offres d’abonnement à l’Humanité à tarif préférentiel à proposer aux nouveaux adhérents du PCF. ++++++++++++++++++++++++++ 6) Sur le fond, ce qui nous paraît le plus essentiel en réalité, c’est que notre communication doit avant tout : * Affirmer plus clairement notre visée communiste et ne plus avoir peur des mots : « communisme » plutôt que « société du partage » ou « société du commun », « lutte contre le capitalisme » plutôt que « lutte contre la finance », réinvestir un discours de classe. * Articuler plus systématiquement les enjeux sociaux et les enjeux écologiques pour faire rentrer dans les esprits que « sauver la planète et sauver le peuple travailleur est un seul et même combat » comme le dit Lucien Sève, * Porter des campagnes sur le long terme et en faire une vraie bataille d’idées : Une campagne ne peut se limiter à juste une affiche et un tract mais doit être déclinée sur plusieurs mois pour gagner les esprits peu à peu et conquérir une hégémonie la rendant incontournable. Nous devons rabâcher quelques messages clés sur une période de temps suffisamment longue pour les forcer à entrer dans le champ du débat politique et citoyen. Nous devons aussi viser à démocratiser certains sujets qui ne sont pas sur la place publique tels que le débat sur les données et sur le numérique qui est à démocratiser et simplifier car il nous concerne tous et ne doit pas tourner au débat entre « experts ».

Les commentaires

  • a pris position important 2018-04-07 19:32:17 +0200
  • a publié dans Communication 2018-04-07 17:04:00 +0200