Elections Européennes 2019 - Congrès PCF

Compte-rendu atelier « Europe » 29 mars 2018 Section AMI
Contributeurs :

Compte-rendu atelier « Europe » 29 mars 2018 Section AMI 10 camarades étaient présents de 3 des 4 cellules de la section (absents Saint-Cyprien). Après une introduction de MF Sanchez repositionnant les enjeux contenus dans la note d’Anne Sabourin, animatrice nationale, le débat s’engage. Pour l’ensemble des camarades, compte-tenu de l’éloignement de la notion d’Europe ET du désintérêt voir du rejet manifesté par beaucoup autour de nous, il ne faut pas attendre pour lancer la Campagne des européennes. Bien voir qu’aujourd’hui on est souvent devant un mur quand on parle avec les gens. Pour beaucoup de salariés notamment (c’est moins vrai chez les jeunes et notamment les étudiants avec Erasmus) l’Europe est vécue comme génératrice de dumping social, destructrice de Services Publics et de notre structure administrative. Pour eux c’est la fin de l’état nation protecteur. Ils ne voient plus ce qu’elle a pu apporter ! Et ils ont encore dans la tête le référendum et la Grèce. Il nous faut vraiment étudier les aspirations de nos concitoyens à partir de leurs tranches d’âge et de leur histoire. La campagne des européennes est celle qui convainc le moins les communistes. C’est pourquoi il faut beaucoup discuter au plus près de nos cellules.La campagne peut-être l’occasion de travaux pratiques si nous nous y prenons tôt et le faisons de manière innovante. Les listes transnationales auraient pu en être l’occasion. Il s’agira pour nous de désigner rapidement des porte-paroles (tenir –compte de la réalité médiatique), mener conjointement notre participation aux luttes (SP/Transport…) et appeler à participation citoyenne autour de 4/5 propositions. Elles pourraient être ; - La démocratie - La BCE (voir crise grecque) - La fraude fiscale - Les migrants et l’Europe progressiste Cependant pour l’instant nos propositions ne sont pas perceptibles et nous avons du mal à trouver des partenaires pour élargir ! Mais le véritable enjeu n’est-il pas de convaincre les gens qu’on peut construire une autre Europe ? Ne devons-nous pas utiliser plus les ressorts de l’Education populaire ?avec par exemple des formes nouvelles d’expression village par village avec l’aide d’universitaires. Et aussi relancer des apéritifs citoyens et toutes les formes d’expression possible. Pour établir une stratégie de communication nous devons faire un état lucide des forces militantes de la section et surtout sur ces questions, sans les sous-estimer. Nous appuyer sur les réseaux sociaux (y compris en formant aux pratiques) avec des petits films sur Internet, des expérimentations immédiates … Faire appel à des camarades comme Franck et Aicha mais aussi Lucas Arabia. Ne pas rater le RDV de la Fête du TC avec un député européen portugais. Les camarades sont tous d’accords sur la nécessité d’une campagne rapide, concrète, en liaison avec la vie des gens et leurs difficultés et aspirations. La question des candidats viendra au fur et à mesure. De notre capacité à nous mobiliser dans l’enthousiasme dépendra aussi une bonne partie de notre crédibilité. PCF66 section AMI (Albères-Méditerranée-Illibéris)

Les commentaires