Le Parti et les classes populaires, au travail comme dans la cité - Congrès PCF

Que les décisions ne soient plus incantatoires
Contributeurs :

Vingt ans!Plus de vingt ans que dès sa création,la section des postiers des bouches du rhône n'a eu de cesse de tout mettre en oeuvre afin qu un collectif national de postiers voit le jour.Hélas ce dernier ne survécut pas au départ du camarade qui au siège avait la charge d'animer cette structure. L'an dernier ,suite à une réunion avec les dirigeants des secteurs concernés par l 'activité du parti sur le lieu de travail,nous avons pris l'engagement de recréer une structure.Soixante dix fédérations contactées avec autant de référents postiers d'accord pour intégrer un réseau.Même si un certain nombre de camarades ne sont plus en activité,nous avons noté un intérêt certain pour notre démarche.Depuis lors,aucun signe du national malgré nos interpellations nombreuses et répétées.Plus grave,il est compliqué de connaitre qui est le véritable responsable concerné. Dans la période où nous allons réfléchir,débattre et décider sur la visée communiste,tel fonctionnement du parti demeure préoccupant. Les questions que pose le texte de ce chantier quant à reconstruire du collectif auprès des salariés et reconstruire des espaces de débat politique sur les lieux de travail ne trouveront aucune réponse tant que de tels blocages subsisteront.Pour ce qui est de dépasser le caractère incantatoire des priorités votées en congrès c'est le souhait de nombreux camarades.Lors de notre dernière réunion de postiers,de jeunes camarades avançaient l 'idée d'un pc qui ne devrait agir qu'en dehors de l 'entreprise.Effectivement l'absence d'activité politique remet en cause son utilité. Alors débattez camarades mais agissez vite car le il se pourrait qu un jour tout le monde aura oublié qu il y avait des personnes qui militaient au parti communiste dans les" boites".

Les commentaires